Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Crise du logement et politique au menu des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce vendredi matin, commentent, entre autres sujets, la suspension du parti politique de Soumane Touré et la marche-meeting organisée, la veille à Ouagadougou, par une coalition d’Organisations de la société civile (OSC).

«Crise foncière : la rue réclame un toit», arbore en première page, le quotidien national Sidwaya qui présente également une image de la foule des marcheurs.

Le journal informe que l’Union des associations de la lutte pour le droit au logement, avec le soutien de la coordination de la Coalition contre la vie chère (CCVC), a effectué une marche- meeting, hier jeudi à Ouagadougou.

«Ce fut un +monde fou+, guidé par la Coalition contre la vie chère (CCVC) et l’Union des associations de la lutte pour le droit au logement, qui a battu le pavé, de la Bourse du travail jusqu’au ministère en charge de l’habitat», rapporte Sidwaya.

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso affiche en Une: «Droit au logement: Des OSC dans la rue», là où Le Pays mentionne: «Crise de logement au Burkina: des OSC crient leur ras-le-bol dans la rue».

Le confrère cité en premier lieu, fait observer que les marcheurs ont remis leur plateforme revendicative sur le logement au ministre en charge de l’Habitat, Maurice Dieudonné Bonanet.

Le document, souligne L’Observateur Paalga, contenait les six points qui ont été cités par le Secrétaire général de la Coalition des associations pour la défense du droit au logement, Nébié Pama.

Entres autres points de revendication, le confrère énumère «l’apurement du lourd contentieux lié aux lotissements sauvages», «les audits sérieux des opérations de lotissement passées», «le retrait des parcelles volées» et «l’arrêt des actions des sociétés immobilières».

Pour sa part, le journal privé Le Quotidien reprend en manchette, les propos du porte-parole des manifestants qui déclare: «Nous n’allons plus laisser faire les voleurs de parcelles, les pillards du foncier urbain et rural».

Le même journal, dans sa rubrique ‘’Digne d’intérêt’’, renseigne que le PITJ (Parti de l’indépendance, du travail et de la justice, Ndlr) est suspendu pour trois mois.

Selon le journal, le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) a décidé de la suspension du PITJ, suite aux propos tenus par le président du parti, Soumane Touré, le weekend dernier, lors de sa rentrée politique.

A ce propos, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, dans ses ‘’News du jour’’ titre : «le MATD suspend le parti de Soumane Touré pour 3 mois».



Autres titres
Sénégal Mondial de foot et révision du code électoral se partagent la une des journaux sénégalais 
Côte D'Ivoire L’après Bureau politique du PDCI fait la Une des journaux ivoiriens 
Cameroun Crise anglophone, politique et diplomatie s’imposent dans les journaux camerounais 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du 18 juin 2018 
Burkina-Faso Diaspora: des burkinabè de New-York offrent une ambulance à Pouytenga 
Burkina-Faso Salaires des fonctionnaires et attaques terroristes alimentent les quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires