Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du 4 avril 2018


Conseils des ministres

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Compte-rendu-du-Conseil-des-ministres-du-4-avril-2018

Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 4 avril 2018, en séance ordinaire, de 10 H 30 mn à 15 H 30 mn, sous la présidence de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso, Président du Conseil des ministres.

Il a délibéré sur les dossiers inscrits à son ordre du jour, entendu une communication orale,

procédé à des nominations et autorisé des missions à l’étranger.

I. DELIBERATIONS

I.1. AU TITRE DE LA REFORME DES INSTITUTIONS ET DE LA MODERNISATION DE L’ADMINISTRATION, LE CONSEIL A ADOPTE HUIT (08) RAPPORTS.

I.1.1. Pour le compte du ministère de la Sécurité :

– un projet de loi portant réglementation générale du renseignement au Burkina Faso.

Ce projet de loi vise à mettre en place un système efficace et efficient de renseignement qui soit à la fois respectueux des droits et libertés individuels et collectifs, des principes démocratiques et au service des intérêts de la nation.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

– un projet de loi portant statut du cadre de la police nationale.

Ce projet de loi vise la relecture de la loi n°045-2010/AN du 14 décembre 2010 portant statut du personnel de la Police nationale et permet l’adaptation de l’institution policière aux évolutions récentes de son environnement, à travers notamment, l’amélioration de son organisation et de son fonctionnement, le renforcement des valeurs d’éthique et de déontologie de ses ressources humaines et le renforcement du régime disciplinaire de son personnel.

Le conseil a marqué son accord pour la transmission du projet de loi à l’Assemblée nationale.

I.1.2. Pour le compte du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– un rapport relatif au projet de loi d’Orientation sur l’aménagement et le développement durable du territoire (LOADDT) au Burkina Faso.

Ce projet de loi vise à se conformer à l’ordonnance N°84-050/CNR/PRES du 04 août 1984 portant réorganisation agraire et foncière (RAF) au Burkina Faso. Il permettra d’assurer la cohérence des interventions des différents acteurs en matière d’aménagement et de développement durable du territoire.

Le Conseil a marqué son accord pour la transmission dudit projet de loi à l’Assemblée nationale.

– un décret portant ouverture de crédits au budget de l’Etat, exercice 2018, à titre d’avances au profit du ministère de l’Intégration africaine et des Burkinabè de l’extérieur (MIABE).

L’adoption de ce décret permet de mettre à la disposition du MIABE les crédits nécessaires à son fonctionnement.

I.1.3. Pour le compte du ministère de l’Agriculture et des aménagements hydrauliques :

– un rapport relatif à la Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNSAN).

Cette politique vise à réaliser une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable à l’horizon 2027.

Sa vision est d’ « assurer à tout moment, à l’ensemble des populations un accès équitable à une alimentation suffisante et équilibrée afin de contribuer à la réduction de la pauvreté, à la consolidation de la paix sociale et à la réalisation d’un développement durable ».

L’adoption de la PNSAN permet de doter notre pays d’un cadre officiel de référence pour toutes les interventions dans le domaine de la sécurité alimentaire.

I.1.4. Pour le compte du ministère des Infrastructures :

– un rapport relatif au recrutement d’un bureau spécialisé pour l’ordonnancement et la coordination des travaux de construction de l’aéroport de Donsin et de ses voies d’accès.

Le Conseil a marqué son accord, après constatation de la défaillance du groupement COSIME INC/AGEIM, pour l’attribution du marché au Groupement SAFECE-ECG-Groupe ZENITH, classé 2ème, pour un montant de quatre milliards neuf cent soixante-douze millions six cent quatre-vingt-neuf mille cinquante-huit virgule cinquante-trois (4 972 689 058,53) FCFA TTC.

Le financement est assuré par le budget de l’Etat.

I.1.5. Pour le compte du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat :

– un rapport relatif à la Politique sectorielle « Transformations industrielles et artisanales » 2018-2027.

Cette politique sectorielle est fondée sur la vision selon laquelle « A l’horizon 2027, le Burkina Faso dispose d’un secteur secondaire dynamique et moderne, soutenu par un tissu industriel et artisanal porteur de croissance durable et d’emplois ».

– un décret relatif à la nomination de trois (03) Instructeurs au Secrétariat permanent de la Commission nationale de la concurrence et de la consommation (CNCC).

I.2. AU TITRE DU DEVELOPPEMENT DU CAPITAL HUMAIN, LE CONSEIL A ADOPTE

Pour le compte du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :

– un rapport relatif au bilan de l’organisation des examens professionnels et concours de la Fonction publique de la session 2017. Au cours de la session 2017, l’organisation des examens et concours professionnels ont permis de pourvoir à 3 686 postes sur 4 654 postes prévus, soit 968 postes non pourvus. Au niveau des concours directs, il a été autorisé l’ouverture de 106 concours pour pourvoir à 11 096 postes au profit des différents départements ministériels et institutions.Les recrutements sur mesures nouvelles ordinaires ont permis de recruter 570 nouveaux agents.

Au titre des recrutements sur mesures nouvelles spéciales, 35 concours ont été ouverts au profit de 7 ministères et 4 270 postes ont été pourvus.

Le Conseil félicite les acteurs pour la réussite de l’organisation des différents concours de 2017.

II. COMMUNICATION ORALE

Le ministre de la Culture, des arts et du tourisme a fait au Conseil une communication relative à la tenue de la 19e édition de la Semaine nationale de la culture (SNC) du 24 au 31 mars 2018 à Bobo-Dioulasso,
sous le thème « Sauvegarde des valeurs culturelles : enjeux et défis ».
Cette biennale a regroupé près de 2000 artistes en provenance des 13 régions culturelles et plus de 600 000 visiteurs et festivaliers.
Le Conseil félicite le Comité national d’organisation, les lauréats, les autorités administratives, coutumières et religieuses de la région des Hauts-Bassins et les partenaires de la SNC 2018 pour la réussite de cette 19ème édition.
Par ailleurs, il remercie la population de la région des Hauts-Bassins pour l’accueil réservé à Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE au cours de son séjour dans la ville de Sya.
La 20ème édition est prévue du 21 au 28 mars 2020.

III. NOMINATIONS

III.1. NOMINATIONS DANS LES FONCTIONS INDIVIDUELLES

A. AU TITRE DU MINISTERE DE LA SECURITE

– Monsieur Marc DAKUYO, Mle 211 708 X, Commissaire principal de police, est nommé Directeur de la formation continue et de la formation en maintien de la paix ;

– Monsieur Maxime TAPSOBA, Mle 111 490 E, Commissaire de police, est nommé Directeur de la promotion de la recherche et de la documentation ;

– Monsieur Jean Bruno Pouyilé PODA, Mle 24 349 K, Commissaire principal de police, est nommé Directeur régional de la Police nationale du Centre-Ouest ;

– Monsieur Blaise SOME, Mle 111 460 X, Commissaire de police, est nommé Directeur provincial de la Police nationale du Kouritenga ;

– Monsieur Boudassida Roger TARBAGDO, Mle 46 752 X, Commissaire de police, est nommé Directeur provincial de la Police nationale du Soum.

B. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ECONOMIE, DES FINANCES ET DU DEVELOPPEMENT

– Monsieur Boulaye SANOGO, Mle 56 695 G, Administrateur des services financiers, 1ère classe, 8ème échelon, est nommé Directeur des Pôles de croissance et de compétitivité ;

– Madame Jacqueline Anne Marie Christiane LOMPO, Mle 47 672 J, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 11ème échelon, est nommée Inspecteur des finances.

C. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

– Monsieur Guidia Désiré HEBIE, Mle 208 017 P, Inspecteur du trésor, 1ère classe, 4ème échelon est nommé Directeur de l’administration et des finances de l’Université Ouaga I Pr Joseph KI-ZERBO.

D. AU TITRE DU MINISTERE DU COMMERCE, DE L’INDUSTRIE ET DE L’ARTISANAT

Sont nommées Instructeurs au Secrétariat permanent de la Commission nationale de la concurrence et de la consommation (CNCC) les personnes ci-après :

– Monsieur Nabasnogo Gabin KAGAMBEGA, Mle 303 463 R, Conseiller des affaires économiques ;

– Monsieur Daouda OUEDRAOGO, Mle 200 569 H, Conseiller des affaires économiques ;

– Monsieur Jean Paul TOUGMA, Mle 200 580 F, Conseiller des affaires économiques.

E. AU TITRE DU MINISTERE DE L’EAU ET DE L’ASSAINISSEMENT

– Monsieur Abdoulaye COMPAORE, Mle 208 109 B, Attaché en études et analyses, option géologie, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Eau et de l’assainissement du Bam ;

– Monsieur Alexandre ACKA, Mle 29 485 H, Technicien supérieur de l’hydraulique et de l’équipement rural, 1ère classe, 18ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Eau et de l’assainissement de la Léraba ;

– Madame Siahan BOUE, Mle 254 986 W, Ingénieur des travaux du génie rural, 1ère classe, 2ème échelon, est nommée Directrice provinciale de l’Eau et de l’assainissement du Namentenga ;

– Monsieur Aboubakar Sidiki KABORE, Mle 28 970 D, Adjoint technique du génie rural, 2ème classe, 11ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Eau et de l’assainissement du Sanguié ;

– Monsieur Moussa RAMDE, Mle 289 067 Y, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 1er échelon, est nommé Directeur provincial de l’Eau et de l’assainissement de la Sissili ;

– Monsieur Kouliga Aldolphe GOUGO, Mle 203 295 M, Ingénieur du génie rural, 1ère classe, 3ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Eau et de l’assainissement du Tuy ;

– Monsieur Cheik Abba Cisse OUANGARE, Mle 254 964 M, Attaché en études et analyses, option géologie, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Eau et de l’assainissement du Ziro.

F. AU TITRE DU MINISTERE DE L’URBANISME ET DE L’HABITAT

– Monsieur Boureima SANGA, Mle 130 350 G, Magistrat, 1er grade, 1er échelon, est nommé Chargé de missions ;

– Monsieur T. Joanny OUEDRAOGO, Mle 32 420 P, Ingénieur géomètre, 1ère classe, 4ème échelon, est nommé Inspecteur technique des services.

G. AU TITRE DU MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT, DE L’ECONOMIE VERTE ET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

– Monsieur Pamoussa OUEDRAOGO, Mle 46 066 U, Inspecteur des eaux et forêts, 2ème grade, 4ème échelon, est nommé Directeur général de l’Ecole nationale des eaux et forêts de Dindéresso ;

– Monsieur Issa SAVADOGO, Mle 41 682 B, Inspecteur général des eaux et forêts, est nommé Inspecteur technique des services ;

– Madame Colette KABORE/ZABSONRE, Mle 41 674 T, est nommée Directrice de la promotion des actions en matière de résilience climatique ;

– Monsieur Hamadou MONE, Mle 29 643 I, Inspecteur des eaux et forêts, est nommé Directeur provincial de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique de la Kompienga ;

– Monsieur Foé André Joseph Bonaventure TRAORE, Mle 94 480 M, Inspecteur des eaux et forêts, 1ère classe, 2ème échelon, est nommé Directeur provincial de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique de la Léraba ;

– Monsieur Boussé Jean SAM, Mle 42 895 P, Inspecteur des eaux et forêts, est nommé Directeur provincial de l’Environnement, de l’économie verte et du changement climatique du Zandoma.

III.2. NOMINATIONS DANS LES CONSEILS D’ADMINISTRATION

A. MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ET DE L’INNOVATION

Le Conseil a adopté trois (03) décrets.Le premier décret porte nomination des personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration de l’Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO, pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– Monsieur Wendata Raoul KABORE, Mle 225 060 M, Administrateur des services financiers.

Administrateurs représentant les étudiants :

– Monsieur Lucien KABORE

– Monsieur Yahaya RAKISTABA

Administrateur représentant la Commune de Ouagadougou :

– Monsieur Jérémie SAWADOGO, Mle 58 784 U, Inspecteur du trésor.

Administrateur représentant les institutions financières :

– Monsieur Moctar Dédougou DIAKITE, Cadre de banque.

Administrateur représentant le Centre national de la recherche scientifique et technologique (CNRST) :

– Monsieur Oumar SANOGO, Mle 52 126 U, Directeur de recherche.

Administrateur représentant les Institutions régionales ou internationales :

– Monsieur Xavier CRESPIN, Médecin de santé publique.

Le deuxième décret renouvelle le mandat de Monsieur Ali SIE, Mle 53 439 B, Médecin, Administrateur représentant l’Etat, au titre du ministère de la Santé, au Conseil d’administration de l’Université Ouaga I Professeur Joseph KI-ZERBO, pour un dernier mandat de trois (03) ans.

Le troisième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration de l’Université Norbert ZONGO, pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– Monsieur Pierre Claver HIEN, Mle 52 121, Maître de recherche.

Au titre du ministère de l’Education nationale et de l’alphabétisation :

– Madame Habibata TONE/OUEDRAOGO, Mle 36 637 X, Inspecteur de l’enseignement secondaire.

Au titre du ministère des Sports et des loisirs :

– Monsieur Sylvestre Anani Félix Koffi DACOSTA, Mle 28 192 H, Professeur certifié des lycées et collèges.

Administrateur représentant les Universités du Burkina Faso :

– Monsieur François de Charles OUEDRAOGO, Mle 74 289 E, Professeur titulaire de géographie.
Administrateur représentant le Centre national des œuvres universitaires :

– Monsieur Alphonse SAVADOGO, Mle 212 171 E, Administrateur civil.

Administrateurs représentant le personnel enseignant de l’Université Norbert ZONGO :

– Monsieur André CONSEIBO, Mle 58 533 H, Maître de conférences en mathématiques ;

– Monsieur Somsoaguégnan ZANGO, Mle 118 948, Enseignant.Administrateur représentant les Syndicats des enseignants de l’Université Norbert ZONGO :

– Monsieur Issa SORY, Mle 250 373 A, Maître assistant en géographie urbaine.

Administrateur représentant le personnel administratif, technique, ouvrier et de soutien (ATOS) de l’Université :

– Monsieur Paonouor SOME, Mle 41 933, Analyste programmeur.

Le quatrième décret renouvelle le mandat des personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration de l’Université Norbert ZONGO, pour un dernier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– Monsieur Ludovic Ouhonyioué KIBORA, Mle 52 124 J, Maître de recherche ;

– Madame Irène Julia GUIGMA, Mle 212 413 K, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– Monsieur Vincent Simplice Relwindé GUISSOU, Mle 41 574 J, Administrateur des services financiers.

Administrateur représentant les entreprises du Burkina Faso :

– Monsieur Yacouba ZERBO, Cadre de banque.

Administrateurs représentant les étudiants et élèves stagiaires de l’Université Norbert ZONGO :

– Monsieur B. Mathieu Roland DABOUE, étudiant ;

– Monsieur Noël BAZIE, élève stagiaire.B. MINISTERE DE LA SANTE

Le Conseil a adopté sept (07) décrets.

Le premier décret porte nomination des personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles De Gaulle, pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Santé :

– Madame Hidnibba Kawendbem Francine OUEDRAOGO/DOUAMBA, Mle 53 443 R, Médecin de santé publique ;

– Monsieur Roger BADIEL, Mle 82 404 E, Médecin pédiatre.

Au titre du ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille :

– Monsieur Joanis KABORE, Mle 27 828 C, Sociologue.

Administrateur représentant le personnel :

– Monsieur Hamadé KOARA, Mle 51 107 E, Attaché de santé.

Administrateur représentant le Conseil régional du Centre :

– Monsieur Goama Alexis TAPSOBA.

Le deuxième décret nomme les personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’Administration du Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles De Gaulle, pour un dernier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– Monsieur Antoine BERE, Mle 59 229 S, Enseignant universitaire.

Administrateur représentant la Commission médicale d’établissement :

– Monsieur Emile BANDRE, Mle 49 207 X, Enseignant hospitalo universitaire.

Administrateur représentant l’Unité de formation en sciences de la santé :

– Madame Olga Mélanie LOMPO, Mle 53 411 L, Enseignant hospitalo universitaire.

Administrateur représentant les Associations des malades :

– Monsieur Noufou OUEDRAOGO, Chargé de recherche.

Le troisième décret nomme Madame Hidnibba Kawendbem Francine OUEDRAOGO/DOUAMBA, Médecin de santé publique, Présidente du Conseil d’administration du Centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles De Gaulle pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le quatrième décret porte nomination des personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Gaoua pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Santé :

– Monsieur Pascal ILBOUDO, Mle 53 719 F, Administrateur des hôpitaux et des services de santé.

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– Monsieur Brahima OUATTARA, Mle 34 826 H, Inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille :

– Monsieur Sié PALENFO, Mle 41 070 Z, Administrateur des affaires sociales.Administrateur représentant le Conseil régional du Sud-Ouest :

– Monsieur Bamouroukoun Marcel DA, Sociologue.

Le cinquième décret nomme les personnes ci-après Administrateurs, au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Gaoua pour un dernier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :

– Monsieur Tindanyombo YARGA, Mle 54 603 N, Conseiller en gestion des ressources humaines.

Administrateur représentant les travailleurs

– Monsieur Badesser DABIRE, Mle 43 003 Y, Infirmier breveté.

Administrateur représentant la Commission médicale d’établissement :

– Monsieur Sié Alain DAH, Mle 46 472 J, Médecin anesthésiste réanimateur.

Le sixième décret porte nomination des personnes ci-après Administrateurs au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Koudougou pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Santé

– Madame Kadidia DISSA/BORO, Mle 229 863 F, Administrateur des hôpitaux et des services de santé.

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– Monsieur Wayalaba Patrice ILBOUDO, Mle 32 065 Y, Inspecteur des impôts.

Au titre du ministère de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille :

– Monsieur Vininguesba OUEDRAOGO, Mle 43 790 E, Inspecteur d’éducation spécialisée.

Administrateurs représentant la Commission médicale d’établissement :

– Monsieur Moussa KAGONE, Mle 80 518 H, Médecin pédiatre.

Administrateur représentant les travailleurs :

– Monsieur Idrissa ROUAMBA, Mle 50 022 B, Technologiste Biomédical.

Administrateur représentant les associations des malades :

– Monsieur Jean Edouard SURGOU.

Administrateur représentant le Conseil régional du Centre-Ouest :

– Monsieur Abdoulaye BADOH.

Le septième décret nomme Madame Ardiata SANOU, Mle 118 974 D, Inspecteur du travail, Administrateur représentant l’Etat au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale au Conseil d’administration du Centre hospitalier régional de Koudougou pour un dernier mandat de trois (03) ans.
C. MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION ET DE L’INSERTION PROFESSIONNELLES

Le Conseil a adopté neuf (09) décrets.

Le premier décret porte nomination des personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage (FAFPA) pour un premier mandat de trois (03) ans :

Au titre du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles :

– Monsieur Eric Roland Sidnoma YAMEOGO, Mle ANPE 233, Ingénieur en génie industriel.

Au titre du ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat :

– Monsieur Seydou ILBOUDO, Mle 119 818 S, Conseiller des affaires économiques.

Le deuxième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs au Conseil d’administration de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles :

– Monsieur Abdou Abach OUEDRAOGO, Mle 45 190 A, Conseiller d’intendance scolaire et universitaire.

Administrateur représentant le Personnel de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF) :

– Monsieur Wendtera Jérémie TOUGMA, Mle 212 266 F, Conseiller en emploi et en formation professionnelles.

Le troisième décret nomme les personnes ci-après Administrateurs, au Conseil d’administration de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation (ONEF) pour un dernier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– Monsieur Lamine SANOGO, Mle 49 487 C, Directeur de recherche.

Administrateur représentant le Conseil national du patronat Burkinabè (CNPB) :

– Monsieur Zoeyoba Désiré NAKOULMA, Chef d’entreprise.

Au titre du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale :

– Monsieur Wendpangnandé Roland SAWADOGO, Mle 57 928 K, Inspecteur du travail.

Administrateur représentant les Centrales syndicales :

– Monsieur Boureima BAMBA, Technicien de laboratoire.

Le troisième décret nomme les personnes ci-après, Administrateurs, au Conseil d’administration du Centre de formation professionnelle industrielle de Bobo-Dioulasso (CFPI-B) pour un premier mandat de trois (03) ans.

Au titre du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles :

– Monsieur Mahamoudou LAMOUZANA, Mle 21 630 E, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente ;

– Monsieur Boureima NABALOUM, Mle 117 336 K, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente.

Au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement :

– Monsieur Mama DAHANI, Mle 46 249 C, Administrateur des services financiers.

Au titre du ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation :

– Monsieur Mipro HIEN, Mle 59 238 B, Maître de conférences.

Représentant de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso :

– Monsieur Salif OUEDRAOGO, Administrateur Directeur général de Consortium burkinabè d’entreprises.

Représentant de la Chambre des métiers et d’artisanat du Burkina :

– Monsieur Sidiki Fatogma TRAORE.Représentant du Conseil national du patronat Burkinabè (CNPB) :

– Monsieur Souleymane OUATTARA, Cadre d’entreprise.Représentant du personnel administratif du CFPI-B :

– Monsieur Daouda TRAORE, Mle 83 948 S, Conseiller de jeunesse et d’éducation permanente.
Représentant du Personnel formateur du CFPI-B :

– Monsieur Zoewendsango Martial KABORE, Mle 247 961 A, Professeur certifié de l’enseignement technique.

Représentant de la Maison de l’entreprise du Burkina :

– Monsieur Moumouni KONATE, Directeur général de la Savonnerie parfumerie du Houet.

Représentant du Groupement professionnel des industries :

– Monsieur Zana TRAORE.Le quatrième décret nomme Monsieur Mahamoudou LAMOUZANA, Mle 21 630 E, Président du Conseil d’administration du Centre de formation professionnelle de Bobo-Dioulasso.

Le cinquième décret porte nomination de Monsieur Rasmané OUEDRAOGO, Mle 208 069 V, Administrateur représentant l’Etat, au titre du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles, au Conseil d’administration du Fonds d’appui au secteur informel (FASI), pour un premier mandat de trois (03) ans, en remplacement de Madame Kadidja ROUAMBA en détachement.

Le sixième décret nomme Monsieur Boukaré ZOUANGA, Mle 56 723 S, Administrateur représentant l’Etat, au titre du ministère de l’Economie, des finances et du développement, au Conseil d’administration du Fonds d’appui au secteur informel pour un dernier mandat de trois (03) ans.

Le septième décret nomme Monsieur Boukaré ZOUANGA, Président du Conseil d’administration du Fonds d’appui au secteur informel pour un dernier mandat de trois (03) ans.

Le huitième décret nomme Monsieur Mamadou OUATTARA, Mle 41 467 G, Administrateur représentant l’Etat, au Conseil d’administration du Groupement d’intérêt public Programme national de volontariat au Burkina Faso (GP-PNVB), au titre du ministère de la Jeunesse, de la formation et de l’insertion professionnelles pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le neuvième décret nomme Monsieur Mamadou OUATTARA, Président du Conseil d’administration du Groupement d’intérêt public Programme national de volontariat au Burkina Faso pour un premier mandat de trois (03) ans.

Le Ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement,
Porte-parole du gouvernement,

Rémis Fulgance DANDJINOU
Officier de l’ordre national



Autres titres
Côte D'Ivoire Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 17 octobre 2018 
Djibouti Conseil des Ministres : Le compte rendu de la 12ème séance 
Gabon Communiqué final du Conseil des Ministres 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Attaque d’une gendarmerie avec dégâts importants 
Burkina-Faso Etablissements publics, coopération et intégration en vedette dans les quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Justice et sécurité au menu des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires