Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Guterres et le Conseil de sécurité condamnent l’attaque contre la MINUSCA et le meurtre de civils


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Guterres-et-le-Conseil-de-securite-condamnent-l-attaque-contre-la-MINUSCA-et-le-meurtre-de-civils

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et le Conseil de sécurité ont condamné l’attaque perpétrée contre une base de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) et le meurtre de 21 civils le 3 avril, dans la préfecture de Ouaka, en République centrafricaine.

L’attaque contre la base de la MINUSCA à Tagbara a causé la mort d’un Casque bleu mauritanien, tandis qu’onze autres ont été blessés et évacués pour traitement médical, a rappelé le porte-parole du Secrétaire général dans un communiqué de presse publié mardi soir.

« Le Secrétaire général est également consterné par le meurtre de 21 civils, dont quatre enfants et quatre femmes, ainsi que par les blessures infligées à 14 personnes, le même jour, dans la même préfecture », a dit son porte-parole. « Le Secrétaire général appelle les autorités de la République centrafricaine à enquêter sur ces attaques et à traduire en justice rapidement leurs auteurs ».

Dans une déclaration à la presse publiée, les membres du Conseil de sécurité ont également fermement condamné l’attaque contre la base de la MINUSCA « par des membres présumés anti-Balaka ».

Ils ont réaffirmé que les attaques contre les soldats de la paix pouvaient constituer des crimes de guerre et ont appelé le gouvernement centrafricain à enquêter rapidement sur cette attaque et à traduire les responsables en justice.

Les membres du Conseil de sécurité ont également exprimé « leur plus vive préoccupation » après que 21 civils aient été retrouvés morts et 14 autres blessés le même jour dans un lieu séparé à Tagbara. Ils ont apporté leur soutien à l'enquête lancée par la MINUSCA afin de déterminer si ces victimes civiles étaient liées à l'attaque contre la mission de maintien de la paix onusienne.

Le Secrétaire général et le Conseil de sécurité ont présenté leurs plus sincères condoléances aux familles endeuillées, ainsi qu’au gouvernement de la Mauritanie. Ils ont souhaité un prompt rétablissement aux blessés.



Autres titres
Côte D'Ivoire Sécurisation des frontières: un nouveau poste de police inauguré à Koguiénou/ Doropo 
République Centrafricaine Le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MINUSCA et renforce son appui au processus politique 
Bénin La police aux trousses des véhicules non assurés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine Le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MINUSCA et renforce son appui au processus politique 
République Centrafricaine La banque mondiale octroie vingt-neuf (29) milliards de fcfa au gouvernement centrafricain dans le cadre du projet « seni sante » 
République Centrafricaine Revue annuelle 2018 du 8ème programme de coopération entre la RCA et l’UNFPA 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires