Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Economie et social s’imposent à la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets notamment l’opération de remboursement de la TVA via les banques, le classement du Maroc dans Emergence Afrique, le Plan d'accélération industrielle et la performance de l’OCP.

+Aujourd’hui le Maroc+ indique que l’opération de remboursement de la TVA via les banques est allée bien plus vite que prévu. Annoncée à la fin du mois de janvier et mise en œuvre début février, les remboursements en l’espace de deux mois seulement ont atteint à ce jour presque 60% de l’enveloppe globale prévue à savoir 10 milliards de dirhams.

+L’Opinion+ fait savoir que le Maroc est classé 10ème, sur une liste de 54 pays, par le rapport "Index de l’émergence en Afrique", récemment publié par deux politologue nigérien et camerounais, chercheurs à l’université canadienne de Montréal. Pour l’élaboration de cet index, les deux chercheurs africains ont retenu 23 indicateurs répartis entre quatre catégories: politique, économie, développement durable et société.

Avec ce score, le Maroc se positionne dans le quintile supérieur "Emergent", c’est-à-dire engagé dans un processus de transformation économique soutenue dans un contexte sociopolitique inclusif et institutionnel stable susceptible d’en assurer la soutenabilité, souligne-t-il.

+Libération+ rapporte que le Plan d'accélération industrielle (PAI 2014-2020) a permis la création de 89.884 emplois en 2017, en hausse de 13.657 postes par rapport à 2016, une moyenne, si elle est maintenue, permettrait de dépasser l'objectif initial (500.000 emplois) de cette stratégie sectorielle pour atteindre 550.000 emplois.

Citant le ministre de l’Industrie, de l’Investissement, du commerce et de l’Economie numérique, Moulay Hafid Elalamy, la publication précise qu’en 2015, un total de 52.376 postes ont été créés dans l'industrie, 76.227 en 2016 et 89.884 en 2017..

+Al Ittihad Al Ichtiraki+rapporte que le Groupe OCP a annoncé une forte croissance de 14% de son chiffre d'affaires en 2017, qui s'est établi à 48.503 millions de dirhams (MDH) contre 42.471 MDH en 2016, avec une solide performance dans tous les segments.

Les ventes de roche et d’engrais en volume ont augmenté respectivement de 40% et de 24% par rapport à 2016, indique le Groupe qui vient de rendre public ses résultats financiers et opérationnels.

+Al Ahdath Al Maghribia+ fait savoir que le congrès des Etats Unis d’Amérique a voté la loi budgétaire américaine au titre de l'année 2018 qui, à l’instar de celle de 2017, stipule sous le Titre III, que les fonds destinés au Maroc doivent être rendus disponibles à l’assistance au Sahara marocain.

Ces dispositions claires et sans ambiguïté aucune viennent conforter la décision prise par la Commission européenne d'inclure spécifiquement le Sahara marocain dans le prochain Accord de pêche, ajoute-t-il.

Commentant les remous provoqués par les chiffres divergents du Haut Commissariat au Plan (HCP) et du ministère de l’Industrie sur l’emploi dans le secteur industriel, +l’Economiste+ clarifie que le ministre en charge de l’industrie aligne les chiffres du Plan d’accélération industrielle (PAI), différents de ceux du HCP, précisant que les données ne parlent pas de la même chose.

Le PAI fait entrer des dizaines de milliers d’emploi dans l’économie formelle, sans dire grand-chose sur l’emploi industriel dans son ensemble, alors que le HCP ne s’occupe pas de trier les industries du PAI et les autres, souligne le quotidien.

+Aujourd’hui le Maroc+ estime que le débat actuel sur l’emploi industriel est salvateur pour deux raisons essentiellement.

La première est que, au-delà des « querelles de paroisse » et de savoir qui a raison et qui a tort, les institutions publiques devront inévitablement arriver à un terrain d’entente et clarifier les chiffres, les concepts, les définitions et donc expliquer mieux au grand public de quoi on parle.

La deuxième raison, la plus importante, est qu’en dehors de l’aspect scientifique sur la crédibilité des chiffres, le débat finira par ouvrir les yeux des responsables sur la réalité duale de notre économie et que certains ne veulent toujours pas voir, explique-t-il, précisant qu’en matière de création d’emploi, la loi de Pareto est parfaitement respectée : 80% des emplois sont créés par 20% des entreprises.



Autres titres
Côte D'Ivoire Journée Nationale de la Solidarité: la Ministre Mariatou Koné attendue à Guitry ce samedi pour la célébration officielle 
République Centrafricaine GUIRA FM, les ondes de la paix 
Côte D'Ivoire Cinéma: « Dr Boris » n’est plus 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Social, foncier, et sécurité au menu des quotidiens marocains 
Maroc Enseignement, économie et environnement au menu des quotidiens marocains 
Maroc Social, immigration et sport au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires