Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo La suspension du dialogue politique à la une de la presse électronique togolaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La nouvelle suspension du dialogue politique et des processus électoraux font ce samedi la une de la presse électronique togolaise.

« Les processus électoraux suspendus mais le dialogue encore renvoyé à une date ultérieure », titre Globalactu, qui ajoute, toutefois, que « le gouvernement togolais a accepté de suspendre les processus électoraux en cours ».

Pour ce site d’informations, cette mesure « est la première information qu’on peut retenir des travaux du dialogue inter-togolais qui ont repris hier vendredi, un mois exactement après leur suspension ».

Le moins qu’on puisse dire, rapporte le journal, c’est que les travaux ont encore achoppé sur des propositions divergentes. Et le portail, pour étayer sa thèse, reprend les propos du communiqué publié à la fin des travaux, lequel indique que « Nana Akufo Addo a invité les parties à ne pas fermer la porte aux propositions faites par l’une et l’autre partie mais plutôt à prendre en considération l’intérêt supérieur de la nation afin de parvenir à un consensus entre les deux propositions divergentes ».

Autrement dit, commente Globalactu, aucune convergence de vue sur le rétablissement et les implications de la version originelle de la Constitution de 1992, revendication-phare de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition.

« Aucune date n’a été annoncée pour la prochaine séance » du dialogue, rapporte Savoir News qui rappelle que selon Daniel Osei, le porte-parole du groupe de facilitation, « il a été convenu d’une reprise de la séance à une date ultérieure ». toutefois, précise-t-il, le président ghanéen poursuivra ses consultations bilatérales à Accra, stratégie adoptée lors de la première suspension et qui a sûrement porté ses fruits.

Pour sa part, Icilome estime que si « les travaux du dialogue ont encore été suspendus par le Facilitateur, Nana Akufo-Addo, les raisons en sont « l'insistance de la délégation du pouvoir de permettre à Faure Gnassingbé de se présenter en 2020 » et des propositions faites par l’opposition.

L'étude de ces propositions, poursuit ce site, ne peut se faire hier lors de la session. « La facilitation, les deux parties prenantes ont besoin de plus de temps pour réfléchir », ajoute-il, non sans rappeler que « ces propositions feraient l’objet de discussions plus approfondies à l’occasion de la prochaine session du dialogue, sous la facilitation de son Excellence Nana Akufo-Addo ».



Autres titres
Côte D'Ivoire Henri Konan Bédié en vedette à la Une des journaux ivoiriens 
Bénin La presse béninoise célèbre la victoire des Ecureuils sur les Fennecs 
Burkina-Faso Politique, sécurité et sport au menu des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo La presse électronique togolaise commente le match nul face à la Gambie 
Togo Politique et finances au menu de la presse électronique togolaise 
Togo La réaction de Nana-Akufo Addo sur la crise politique, en vedette dans la presse électronique togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires