Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter L’ONU estime possible d’éradiquer la faim dans le monde dans les années à venir


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
L-ONU-estime-possible-d-eradiquer-la-faim-dans-le-monde-dans-les-annees-a-venir

Lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée au lien entre les conflits et la faim ce vendredi à New York, le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires, Mark Lowcock, a jugé possible d’éradiquer la faim dans le monde d'ici les prochaines années.

M. Lowcock, qui s’exprimait par vidéoconférence depuis Genève, a rappelé que les famines sont devenues moins fréquentes et moins mortelles ces dernières décennies grâce à l’amélioration des techniques agricoles et une multiplication par quatre, ces 50 dernières années, de la production de grains.

Cette tendance va probablement se poursuivre grâce à l’ingéniosité humaine et aux avancées de la science, a-t-il dit, lors de cette réunion présidée par la Ministre néerlandaise des affaires étrangères, Sigrid Kaag, dont le pays, les Pays-Bas, occupe la Présidence tournante du Conseil de sécurité en mars.

M. Lowcock a également mentionné la réduction globale de la pauvreté et il s’est en particulier félicité des filets de sécurité mis en place dans certains des pays les plus pauvres au cours des vingt dernières années pour parer aux mauvaises récoltes.

Les risques de famine est désormais circonscrit à un relativement petit nombre de pays affectés par un conflit intense, prolongé et à grande échelle, a-t-il poursuivi. « Près de deux tiers des personnes qui ont faim dans le monde vivent dans des pays en proie à un conflit ».
Les conflits principal moteur de l'insécurité alimentaire mondiale

Le Secrétaire général adjoint a précisé que près de 490 millions de personnes mal nourries et près de 80% des 155 millions d’enfants en insécurité alimentaire dans le monde résident dans ces pays. Les conflits, souvent conjugués avec des chocs climatiques extrêmes et des prix élevés des produits de base, sont le moteur principal de l’insécurité alimentaire mondiale, a-t-il déclaré.

« Dans les quatre pays à risque en 2017 – le Yémen, le Soudan du Sud, la Somalie et le nord-est du Nigéria, la famine n’a pu être évitée que grâce à des efforts internationaux concertés », a ajouté M. Lowcock. Il a plaidé pour l’intensification des efforts dans ces pays grâce notamment à un appui financier et à une réponse humanitaire encore plus efficace, couvrant les domaines de la santé, de la nutrition et de l’éducation.

De son côté, le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, qui s’exprimait par vidéoconférence depuis Rome au nom également de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et du Fonds international de développement agricole (FIDA), a aussi estimé qu’il n’y avait aucune raison de souffrir aujourd’hui de la faim dans le monde.

Mais, selon M. Beasley, il ne sera pas possible de mettre fin à la faim dans le monde d’ici à 2030 si les conflits armés se poursuivent.

Sur la base de l’expérience syrienne, à chaque fois qu’une personne souffre de la faim, deux migrent, a poursuivi le chef du PAM, qui a aussi expliqué que nourrir les personnes déplacées entrainaient des difficultés et des frais supplémentaires pour les acteurs humanitaires.



Autres titres
Burkina-Faso Le retrait des enfants et de femmes de la rue intéresse la presse en ligne burkinabè 
Maroc Enseignement, social et immigration au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Togo La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter Journée internationale de la paix: Message du Secrétaire général 
Inter Le suicide, deuxième cause de mortalité chez les 15-29 ans, selon l'OMS 
Inter Plus de 820 millions de personnes à travers le monde ont faim et le nombre s’accroît (ONU) 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires