Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Gabon Discours du ministre Nadine Patricia Anguile OBAME à l’occasion de la Journée Nationale de l’Enseignement 2018


Education

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Discours-du-ministre-Nadine-Patricia-Anguile-OBAME-a-l-occasion-de-la-Journee-Nationale-de-l-Enseignement-2018

Mesdames et Messieurs les Enseignants, Comme à l’accoutumée, nous célébrons ce vendredi 23 mars 2018 la journée nationale de l’enseignant avec pour thème : « un cadre sain pour une école de qualité ».

Avant toute chose, qu’il me soit permis de renouveler au corps enseignant la reconnaissance de la nation entière pour l’engagement et les sacrifices consentis quotidiennement au bénéfice de l’éducation de la jeunesse gabonaise si chère au Président de la République, Chef de l’Etat.

Je me réjouis de la pertinence du thème retenu pour l’édition de cette année, qui cadre parfaitement avec la vision de Son Excellence, Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République, Chef de l’Etat qui met le secteur de l’éducation au centre de ses priorités et œuvre sans relâche à son développement et à son épanouissement.

Au demeurant, la célébration de cette importante journée pour la communauté éducative nous donne l’occasion d’une interpellation et d’une mobilisation collective sur les défis majeurs que notre secteur doit relever en travaillant chaque jour à l’amélioration significative du cadre et de la qualité de l’éducation que nous prodiguons à nos enfants.

En effet, la réalisation de l’objectif que postule la thématique retenue requiert des exigences fortes de la part de toutes les parties prenantes : pouvoirs publics, parents d’élèves, apprenants, enseignants et partenaires techniques et financiers.

Pour sa part, le Gouvernement de la République que conduit le Premier Ministre, Emmanuel ISSOZE NGONDET, est totalement mobilisé à traduire en actes concrets les Très Hautes Instructions du Chef de l’Etat concernant notre secteur, consistant à en faire le premier levier du développement de notre pays.

C’est d’ailleurs dans cette perspective que s’inscrivent les mesures hautement salutaires qu’il a annoncées lors de son adresse à la nation du 31 décembre 2017 et qui sont en cours d’exécution, relatives à :

l’octroi à 92 établissements du secondaire répartis sur l’ensemble du territoire de 30 ordinateurs chacun ainsi que d’une connexion internet ;

la réhabilitation de plusieurs centaines d’écoles primaires sur l’ensemble du territoire national.

Ces mesures arrivent au moment où l’Ecole de la République éprouve un réel besoin d’accompagnement par des outils innovants, adaptés aux différentes évolutions d’une part et d’offrir une éducation en parfaite adéquation avec les besoins en développement du pays d’autre part.

Par ailleurs, garantir un cadre sain pour une école de qualité postule aussi et surtout de débarrasser l’Ecole de la République de tous les maux de divers ordres qui la minent ; notamment sociétaux, moraux, comportementaux, éthiques etc.

A cet égard, je saisis l’occasion qui m’est offerte pour dénoncer et condamner avec force le phénomène grave et endémique de la consommation des substances illicites au sein des établissements scolaires et leurs effets néfastes caractérisés notamment par la prolifération des actes de violence, entrainant dans certains cas, mutilations voire des pertes en vie humaines.

Ici également tous les acteurs de la communauté éducative sont vivement interpellés afin que des solutions concertées, pertinentes et pérennes soient trouvées pour l’éradication de ce phénomène qui risque, si l’on n’y prend garde maintenant, d’hypothéquer la vie de l’école.


Mesdames, Messieurs les Enseignants,


Assurément, l’avenir de l’école et sa vitalité nous invite à un changement total de paradigme dans la gestion de notre système éducatif, grâce entre autres à l’implication de tous les acteurs du secteur.

A cet égard, nous réaffirmons notre entière disponibilité à travailler avec tous ces acteurs.

Pour terminer, il importe de préciser que l’agenda très contraint du moment ne nous ayant pas permis de souscrire toutes les formalités requises, la célébration officielle de la journée nationale de l’enseignant est reportée à une date ultérieure.


Je vous remercie.



Autres titres
Mali Gao: spectre de grève sur la rentrée scolaire 
Tchad Universités/Inscriptions: les étudiants en régime spécial paieront moins 
Bénin Année scolaire 2018-2019: rentrée des classes ce 17 septembre 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Gabon L’armée de terre dispose d’une distinction honorifique 
Gabon Communiqué final du Conseil des ministres du Jeudi 20 Septembre 2018 
Gabon La Fondation BGFIBank lance la 2ème édition de son programme "Women Entrepreneurs Business Education" 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires