Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Culture, justice et économie en couverture des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè présentent ce vendredi des menus variés où l’on retrouve des sujets portant sur la justice, l’économie, sans oublier la Semaine nationale de la culture (SNC) qui s’ouvre demain samedi, dans la capitale économique du Burkina Faso.

Le quotidien national Sidwaya renseigne que la Semaine nationale de la culture (SNC) qui célèbre sa 19e édition aura lieu sous le thème : «Sauvegarde des valeurs culturelles: enjeux et défis».

Le journal parle également des «innovations de la foire artisanale et commerciale», avant de préciser que «mises à part quelques dernières retouches, tout est fin prêt pour accueillir les exposants» de la manifestation qui est prévue jusqu’au 31 mars prochain.

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, consacre sa manchette au procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015.

Le confrère affiche: «Procès putsch manqué: Nouvelle suspension pour statuer sur les exceptions», là où Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, mentionne que le procès est «renvoyé au 26 mars pour examiner les requêtes».

Quant à Sidwaya, il titre : «La défense muette, l’audience suspendue».

En effet, selon ce quotidien, hier jeudi 22 mars 2018, au deuxième jour de la reprise du procès du putsch manqué du 16 septembre 2015, les avocats de la défense ont changé de stratégie.

«Contrairement à l’audience du 27 février au cours de laquelle, ils avaient claqué la porte du tribunal, cette fois-ci, ils (avocats) décident entre temps, de s’emmurer dans le silence et de ne plus prendre part aux débats», relate Sidwaya.

De son côté, le journal privé Le Pays cite à sa Une le parquet militaire qui déclare : «Nous prenons acte de la position radicale de la défense».

Au plan économique, les journaux rendent compte du projet d’implantation en Côte d’Ivoire d’une unité de broyage de clinker, dénommée CIM IVOIRE et appartenant à l’entreprise burkinabè CIM METAL GROUPE.

A ce sujet, le journal privé Le Quotidien fait observer que « la BOAD (Banque ouest africaine de développement, Ndlr) finance CIMMETAL GROUP à hauteur de 25 milliards de F CFA».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso se contente de titrer : « CIM IVOIRE: une unité de broyage de clinker en chantier ».




Autres titres
Sénégal Politique et affaire Khalifa Sall dominent la Une des quotidiens sénégalais 
Côte D'Ivoire Bédié et Soro se partagent la Une des journaux ivoiriens 
Maroc Politique, économie et enseignement au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Société civile et administration publique au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation, 3e édition : « Informer, conseiller et orienter les nouveaux bacheliers » 
Burkina-Faso Adoption de la création de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires