Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo La reprise du dialogue politique fait les choux gras des sites d’informations togolais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Tous les sites d’informations togolais évoquent ce mercredi l’annonce de la reprise du dialogue politique togolais suspendu depuis le 23 février.

« Togo: Akufo-Addo devrait relancer le dialogue la semaine prochaine », titre Togobreakingnews qui rapporte dans un article à sa une que « la facilitation ghanéenne multiplie les tractations pour emmener le pouvoir togolais et son opposition à revenir à de meilleurs sentiments pour le bon aboutissement des pourparlers qui pourraient reprendre la semaine prochaine avec l’arrivée du président ghanéen, Nana Akufo-Addo, facilitateur de la crise togolaise».

« C’est donc ce qui aurait motivé la Coalition à suspendre les manifestations prévues à partir d’hier mardi », commente le site d’informations Icilome, lequel estime que visiblement, tout ce dilatoire autour du dialogue, « profite au parti de Faure Gnassingbé, qui continue tranquillement son programme d’extension politique et ses projets électoraux à l'intérieur du pays où toute activité politique de l'opposition reste interdite à cause de supposées armes "disparues", selon le ministre Yark Damehame.»

« Ce dialogue discontinu peut-il apporter une solution à la crise en cours ? », s’interroge le journal avant de lancer : « le temps en est la meilleure réponse ».

Globalactu pose, pour sa part, un regard beaucoup plus optimiste sur la reprise dudit dialogue et annonce que son effectivité « a été confirmée hier mardi par Brigitte Adjamagbo Johnson, la coordinatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition ». Cependant, écrit-il, la coalition des 14 se dit très vigilante.

A cet effet, poursuit le journal, elle invite les compatriotes togolais à « garder patience encore pour un tout petit peu de temps ». « Les choses vont bouger », promet-elle dans des propos rapportés par le journal qui, par ailleurs, note qu’elle a reconnu qu’il y a une crise au sein de la coalition. Crise qu’elle qualifie « d’épiphénomène ». Un épiphonème déjà réglé, informe-t-elle, car « tout le monde en a tiré les leçons ».

Sur le même sujet, l’Agence Savoir News rappelle que si le dialogue a été suspendu c’est parce que « les débats butent sur le retour à la constitution de 1992 (principale revendication de la coalition de l’opposition). Notamment la candidature du président Faure Gnassingbé en 2020 ». En effet, rappelle l’Agence, « certains leaders de cette coalition demandent ouvertement le départ du président Faure Gnassingbé ».




Autres titres
Inter Les polluants issus de l’agriculture représentent une menace sérieuse pour l’eau du monde entier (FAO) 
Niger Manifestation contre la loi de finances 2018: les OSC ne décolèrent pas 
Mali Koulouba: Des serviteurs de l’Etat honorés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo Fête des martyrs et politique se partagent la une des sites d’informations togolais 
Togo La grève programmée des enseignants de l’université de Lomé au menu de la presse électronique 
Togo Une bavure policière et la sortie de crise politique font débat sur les sites d’informations togolais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires