Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Projet boucle ferroviaire: le président Talon préfère confier le projet à une entreprise chinoise


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Projet-boucle-ferroviaire:-le-president-Talon-prefere-confier-le-projet-a-une-entreprise-chinoise

Au Bénin, l’affaire du projet boucle ferroviaire devant notamment relier le pays au Niger par des chemins de fer, connaît depuis ce lundi un nouveau rebondissement.

Dans un entretien accordé au magazine français Challenge, le président béninois Patrice Talon (photo), a souhaité que les deux principaux protagonistes de l’affaire, à savoir le groupe français Bolloré et le groupe Petrolin du Béninois Samuel Dossou-Aworet, se retirent du projet.

« Il faut sortir de cet imbroglio juridique. Les deux opérateurs doivent se retirer, à l’amiable, du projet. Et il faudra qu’ils soient indemnisés de façon équitable.», a notamment souligné l’actuel locataire de la Marina, le palais présidentiel du Bénin.

Selon le président Talon, le groupe Bolloré devrait se retirer en raison de la mauvaise qualité du projet qu’il propose. L’ancien magnat du coton a reproché au groupe français de proposer des chemins de fer de « bas de gamme », avec des rails qui ne sont pas tout à fait en conformité avec les standards internationaux, ainsi qu’un matériel roulant bon marché.

Quant à M. Dossou-Aworet, il lui est reproché de ne pas disposer de la surface financière nécessaire pour réaliser le projet.

Ainsi, la Chine serait le « partenaire le plus indiqué, le choix le plus réaliste pour un tel projet », car disposant des compétences ainsi que des moyens nécessaires, et ayant déjà fait ses preuves en Afrique dans la construction de grandes infrastructures.

En septembre 2017, la justice béninoise avait déjà rendu un verdict définitif dans le cadre de cette affaire, en déboutant le groupe Bolloré au profit de Samuel Dossou-Aworet.

Cette déclaration du président béninois vient donc jeter un pavé dans la marre, et devrait ouvrir un nouvel épisode dans un feuilleton que l’on croyait terminé, depuis l’année passée.

Moutiou Adjibi Nourou (stagiaire)



Autres titres
Afrique La BAD approuve un financement de plus de 55 milliards FCFA pour soutenir la production du bétail et du poisson au Cameroun 
Afrique Centrale Entre mai 2017 et mai 2018, le Gabon a surclassé le Cameroun sur le marché des titres de la BEAC, en devenant le plus gros emprunteur 
Egypte Un milliard $ de la Banque mondiale pour financer des projets de développement dans le Sinaï 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin Infrastructures et investissements à la Une des quotidiens béninois 
Bénin Migration: le dei@gouv.bj pour faciliter l’obtention des documents de voyage 
Bénin Parakou/Hygiène alimentaire: fermeture de trois boulangeries 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires