Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Nécrologie et politique au menu des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux burkinabè reçus, lundi à APA, commentent l’actualité nationale marquée par la sortie de militants de certains partis politiques et le décès, la veille, de l’homme politique Jean-Baptiste Natama.

«Politique burkinabè: Décès de Jean-Baptiste Natama», arbore en manchette, le journal Le Quotidien, informant que le Burkina Faso est en deuil car l’homme politique, candidat à l’élection présidentielle de novembre 2015 s’en est allé dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 mars 2018, à l’âge de 54 ans.

A ce sujet, le quotidien national Sidwaya titre: «Jean-Baptiste Natama a tiré sa révérence», là où le quotidien privé Aujourd’hui au Faso s’exclame: «Jean-Baptiste Toubo Natama n’est plus !».

De son côté, Le Pays, autre quotidien privé, informe que l’autopsie du corps de Natama est prévue pour aujourd’hui lundi à 9 heures, avant de donner la biographie du défunt.

Le même journal cite le ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry qui dit qu’«il (Jean Baptiste Natama) souhaitait se rendre à l’étranger pour des soins».

En politique, Le Pays parle de la conférence de presse du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex-parti au pouvoir), rapportant les propos du président du parti, Eddie Komboïgo qui estime que «le remède de la sécurité est de voter pour nous en 2020».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso fait remarquer que «le CDP fourbit ses armes pour les prochaines joutes électorales».

Ce journal renseigne également que des responsables des élèves et étudiants militants du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP, parti au pouvoir) ont animé une conférence de presse, dans la soirée du samedi 17 mars 2018 à Ouagadougou.

«A l’occasion, ils ont dénoncé une diffamation des ‘’soi-disant démissionnaires’’ du parti présidentiel, mais qui en réalité, ne sont que des militants de la Nouvelle alliance du Faso (NAFA, opposition)», rapporte le confrère.



Autres titres
Mali Foncier-agriculture-climat: Manifeste des exploitants agricoles familiaux aux candidats à la présidentielle malienne 
Inter Méditerranée: le HCR se félicite de la fin de l’impasse pour les 450 réfugiés et migrants bloqués en mer 
Bénin Célébration du 1er aout: Cotonou a un nouveau plan de circulation 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Société civile et administration publique au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation, 3e édition : « Informer, conseiller et orienter les nouveaux bacheliers » 
Burkina-Faso Adoption de la création de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires