Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Justice, aérien et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce mercredi ont focalisé leurs commentaires sur les enjeux de la stratégie de communication du parquet, la grève prévue des enseignants chercheurs, le nouveau contrat-programme de la RAM et le dossier de candidature du Maroc au Mondial 2026.

+Aujourd'hui le Maroc+ revient sur les enjeux de la stratégie de communication du parquet. Pour l’éditorialiste, le parquet a fait fort en matière d'innovation et de transparence en décidant de déballer devant les médias des enregistrements de l’intérieur d’une salle d’interrogatoire de la BNPJ en réponse à des accusations de falsification de procès-verbaux.

Visiblement la grande réforme institutionnelle au terme de laquelle le parquet a pris son indépendance vis-à-vis de l’exécutif "a eu beaucoup de bienfaits qu’on n’avait pas forcément prévus", souligne le quotidien.

On ne s’en rend peut-être pas compte, mais en communiquant de manière spontanée et transparente avec le grand public à travers les médias, le parquet comme la BNPJ, vont certainement contribuer à réconcilier le citoyen avec l’administration et à lui faire prendre conscience que la loi s’applique à tout le monde, y compris à des fonctionnaires ou des services qu’on pouvait croire en dehors du champ, ajoute-t-il.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ revient sur la grève que compte observer les 14 et 15 courants le syndicat national de l’enseignement supérieur (SNEsup-Maroc). Cette action intervient au temps opportun pour contrer le discours qui tente de faire croire que la résolution de la crise réside uniquement dans le financement, une mesure qui risquerait de creuser davantage les inégalités et décharger l’Etat de sa responsabilité à l’égard de la réforme du système de l’éducation et de la formation, estime la publication.

Le secteur de l’enseignement supérieur au Maroc nécessite une révision globale, car on ne peut concevoir aucun progrès politique, culturel, économique ou social sans la contribution de l’université et des instituts supérieurs, considérés dans tous les pays développés comme le levier fondamental de progrès, de développement et de la créativité, relève-t-il.

+Aujourd’hui le Marpc+ croit savoir que la compagnie aérienne Royal Air Maroc (RAM) aura son nouveau contrat-programme au mois de juin.

Selon des sources habilitées au sein de la compagnie et citées par le journal, l’avancement des discussions permet d’espérer la finalisation du contrat dans les trois mois qui viennent.

Ce nouveau contrat-programme comporte un grand volet investissement, notamment dans l’acquisition de nouveaux appareils pour l’élargissement de la flotte. Ceci permettra aussi d’accompagner le déploiement de la RAM en Afrique, où elle opère déjà à travers une trentaine de desserte.

On parle d’ores et déjà d’un programme d’investissement de près de 36 milliards de dirhams pour la période couverte par le contrat-programme. Pour l’heure, ni le ministère de tutelle ni la compagnie n’ont encore divulgué les contours de ce deuxième contrat.

Au registre sportif, +Al Massae+ écrit qu’après plusieurs mois de concertations entre différents départements de l’Etat, la mouture finale du Bid book de Maroc 2026 sera présentée le 16 mars à Bogota en Colombie. Le président du Comité marocain de candidature pour le Mondial, Moulay Hafid Elalamy dévoilera son contenu samedi prochain.

A trois jours du délai du dépôt de l’offre technique du Maroc à Zurich et le Bid book lors du Conseil de la FIFA, le 16 mars à Bogota (Colombie), le dossier marocain est fin prêt. Pour éclairer l’opinion publique, le président du Comité de la candidature marocaine, Moulay Hafid Elalamy, donnera une conférence de presse le lendemain de ce dépôt, rapporte la publication.

Elalamy expliquera les sources de financement de la campagne de promotion du dossier de candidature marocaine, ainsi que les projets d’infrastructures qui vont accompagner la construction des nouveaux stades et leurs annexes qui seront réservées aux entraînements des sélections.

Pour les matches d’ouverture et de clôture de la Coupe du monde 2026, qui connaîtra la participation de 48 sélections, la FIFA a exigé des stades d’une capacité de 80.000 places pour la finale, contre 60.000 pour les demi-finales et 40.000 pour les matchs de poules.

La FIFA exige également de ou des pays organisateurs de mettre à disposition de sélections entre 48 et 72 stades d’entraînement, sans oublier une panoplie d’équipements nécessaires en termes d’infrastructures aéroportuaires, hôtelières et routières.

Les dossiers des pays candidats seront examinés sous toutes les coutures par une commission technique de la FIFA, avant leur validation définitive le 10 juin et le passage au vote le 13 juin à Moscou.



Autres titres
Nigéria L'exploitation pétrolière dans le delta du Niger menace 6,5 millions de personnes vivant de la pêche 
Sénégal Politique et affaire Khalifa Sall dominent la Une des quotidiens sénégalais 
Côte D'Ivoire Bédié et Soro se partagent la Une des journaux ivoiriens 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Politique, économie et enseignement au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc Economie et social dominent la Une des quotidiens marocains 
Maroc Le groupe Finactu a été mandaté par l’Unicef au Maroc pour appuyer la réforme de la protection sociale 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires