Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo La presse électronique à fond sur la nouvelle menace de l’opposition


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La nouvelle menace de la coalition des 14 partis de l’opposition par les manifestations qu’elle prévoit, fait les choux gras de la presse électronique togolaise ce mercredi.

« Le parti de Tikpi Atchadam annonce des manifestations à partir du 20 mars », titre Togobreakingnews. Selon le journal, « la Coalition des 14 partis de l’opposition togolaise met en exécution sa menace et redescend dans les rues la semaine prochaine. Une série de manifestations de 4 jours est annoncée pour obliger le régime de Faure Gnassingbé à surseoir à l’organisation unilatérale des prochaines échéances électorales pendant que le dialogue politique est en cours ».

Le site informe que le responsable du PNP souhaite que ces marches soient « historiques » pour exiger encore une fois « le retour à la Constitution de 1992 dans sa version originelle, l’effectivité du vote de la diaspora, faute de quoi Faure Gnassingbé doit partir ».

Aucun communiqué officiel de la Coordination de la Coalition de l’opposition n’annonce encore ces nouvelles manifestations, note Togobreaking news. Mais, poursuit il, « le Parti national panafricain (PNP) de Tikpi Atchadam mobilise déjà ses troupes pour la semaine prochaine ».

Le journal rappelle d’ailleurs que « ces nouvelles manifestations sont annoncées alors que le facilitateur devrait rencontrer cette semaine la partie gouvernementale pour lui faire part des nouvelles exigences de la coalition de l’opposition togolaise ».

«Si le gouvernement suspend le processus électoral, nous suspendrons les manifestations». C'est le message de la coalition de l’opposition qui a annoncé mardi la reprise des marches de protestation du 20 au 24 mars prochains, écrit Republicoftogo,

Et le site d'informations de poursuivre : « ces arguments des opposants ont de quoi faire sourire. Ils illustrent en tout cas leur amateurisme et l’absence de sérieux pour parvenir à des avancées dans le cadre du dialogue politique ».

« L’opposition n’en finit pas de se discréditer », estime le journal, soulignant que « depuis le début de la crise en août dernier, cette coalition hétéroclite n’a qu’une idée en tête, chasser du pouvoir le président Faure Gnassingbé. Le plus vite sera le mieux, ou au pire en 2020. Puis prendre sa place sans recourir à un processus électoral démocratique ».




Autres titres
Cameroun La présidentielle sur fond de controverses en couverture des journaux camerounais 
Congo, République du Economie, lutte contre la corruption et coopération en vedette dans la presse congolaise 
Burkina-Faso Terrorisme et justice au menu des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo La presse électronique s’intéresse à la grâce présidentielle accordée à 7 détenus 
Togo La polémique sur la fièvre Lassa alimente la presse électronique togolaise 
Togo Macron et l’ambassadeur des USA se partagent la une des sites d’informations togolais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires