Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Electrique et médicaments en couverture des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè parvenus, lundi à APA, traitent de du démenti de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG) et de la sortie médiatique de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL) à propos du déficit de l’énergie électrique.

«Déficit énergétique: Malgré la Centrale solaire…», écrit dans sa manchette, L’Observateur Paalga.

Ce journal fait remarquer que «les années se suivent et se ressemblent malheureusement comme des poteaux électriques pour les abonnés de la Société nationale d’électricité du Burkina (SONABEL)».

Ce faisant, nos confrère notent que « la période de forte chaleur est encore là, avec son lot de délestages ».

Aujourd’hui au Faso parle de «50 MW de déficit durant la période de pointe 2018», ajoutant que «seul l’effacement des auto-producteurs» peut combler ce manque d’électricité.

Le journal Le Quotidien, quant à lui, reprend en titre les propos du DG de la SONABEL qui estime que «si chaque consommateur (d’électricité, Ndlr) évite d’allumer une ampoule qui n’est pas utile, cela permettra d’économiser de précieux mégawatts».

Pour sa part, le journal Le Pays titre: «La SONABEL annonce des délestages», là où Sidwaya le quotidien national se veut précis lorsqu’il souligne que c’est «Ouaga et Bobo (qui) connaitront des délestages».

Sidwaya revient sur la conférence de presse des responsables de la Centrale d’achat des médicaments essentiels génériques et des consommables médicaux (CAMEG), affichant: «Circuit parallèle de vente de médicaments: la CAMEG se démarque».

A ce sujet, Aujourd’hui au Faso met en exergue: «Vente de médicaments aux terroristes du 2 mars 2018: le démenti de la CAMEG».

Le journal rapporte que le chef du département communication et relations publiques de la CAMEG, Mikaillou Kéré, a affirmé que contrairement à la rumeur ayant circulé sur les réseaux sociaux et certains médias en ligne, «la CAMEG n’est concernée ni de loin, ni de près à une supposée vente de produits pharmaceutiques à des terroristes».




Autres titres
Mauritanie Grave pénurie d’eau à Sebkha 
Côte D'Ivoire Menu diversifié à la Une des journaux ivoiriens 
Sénégal Les Lionnes du basket en vedette dans la presse sénégalaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Politique et justice au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Le retrait des enfants et de femmes de la rue intéresse la presse en ligne burkinabè 
Burkina-Faso Situation sécuritaire: le Premier ministre en parle avec l’opposition et la majorité présidentielle 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires