Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Journée Internationale de la Femme: la Ministre Mariatou KONE présente les avancées en matière d’autonomisation et de promotion de la femme


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Journee-Internationale-de-la-Femme:-la-Ministre-Mariatou-KONE-presente-les-avancees-en-matiere-d-autonomisation-et-de-promotion-de-la-femme

La cérémonie officielle de la 41ème édition de la Journée Internationale de la Femme s’est tenue ce jeudi 08 mars 2018, à l’Eden Golf Hôtel dans la commune de Cocody.

Placée sous le parrainage de Madame Dominique Ouattara, Première Dame de Côte d’Ivoire, cette cérémonie a enregistré la participation de plusieurs personnalités dont Madame Henriette Dagri Diabaté, Grande Chancelière de l’Ordre National, Madame Clarisse Duncan, épouse du Vice-Président, Madame Henriette Konan Bédié Présidente de l’ONG Servir ainsi que plusieurs membres du Gouvernement.

Comme aux éditions précédentes, la marraine a cadeauté ses sœurs ,les femmes de Côte d’Ivoire venues de plusieurs régions du pays, à travers des dons en nature et en espèce d’une valeur de 108.900.000 F CFA. Elle a mis à la disposition des femmes de Cocody, un montant additionnel du FAFCI de 150 millions F CFA. Ce montant additionnel fait passer l’enveloppe mise à la disposition de ladite commune à 300 millions F CFA.

Inclusion financière pour l’autonomisation de la femme et la jeune fille en milieu rural

Un thème d’actualité en lien avec les actions de la Première Dame dans le cadre du Fonds d’Appui aux Femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI) pour l’autonomisation des femmes. Ainsi, l’épouse du chef de l’Etat a profité de cette tribune pour donner son avis pour la réalisation de l’objectif de l’autonomisation de la femme et de la jeune fille en milieu rural. « (…) Il est impératif d’inviter tous les partenaires, tant du secteur public que du privé, à fédérer leurs efforts, afin de faciliter l’inclusion financière réelle des femmes, particulièrement celles du milieu rural », a-t-elle invité. Pour Madame Dominique Ouattara, donner accès au financement à nos sœurs, quelle que soit leur situation géographique, ne peut que favoriser l’amélioration de la qualité de vie de leurs familles.

« Celles-ci auront alors, la possibilité d’accéder aux services de santé, à l’éducation des enfants, ainsi qu’à un logement décent. L’inclusion financière des femmes en milieu rural constitue donc, un enjeu socio-économique majeur, dont il faut tenir compte dans les stratégies de développement de nos pays », a-t-elle soutenu. Aussi, citant l’exemple du FAFCI, elle a soutenu que ce programme de financement de micro-projets des femmes a été mis en place justement pour faciliter l’inclusion financière de ces dernières.

C’est fort de ce constat, que j’ai mis en place le FAFCI, avec le soutien du Président de la République, qui donne le parfait exemple de l’inclusion financière, en octroyant des fonds pour le financement des activités génératrices de revenus de nos sœurs », a-t-elle expliqué. A titre d’exemple, cinq (05) après sa création en 2012, le FAFCI compte aujourd’hui, selon Madame Dominique Ouattara, plus de 130.000 adhérentes à travers tout le pays. Doté au départ d’un capital d’un milliard F CFA, le FAFCI a aujourd’hui une enveloppe de 10 milliards F CFA.

Pour l’épouse du chef de l’Etat, l’autonomisation d’une femme a à coup sûr une conséquence positive sur sa famille et partant sur la société entière. « (…) J’ai toujours eu la ferme conviction qu’une femme autonome et épanouie, est d’avantage en mesure de contribuer à prendre soin de sa famille, et de participer ainsi, au développement de son pays », a déclaré Madame Dominique Ouattara.

Le Professeur Mariatou KONE, Ministre de la Femme, de la protection de l’Enfant et de la Solidarité s’est réjouie des avancées notables des droits des femmes en Côte d’Ivoire.
Avancées en matière d’éducation, de santé, d’autonomisation et de promotion de la femme.

Elle a traduit la volonté de l’Etat à œuvrer davantage pour l’autonomisation de la femme, la protection des enfants et le bien être des familles.

« Pour une pleine participation de la femme rurale ou urbaine à la vie nationale.

Pour cela l’Etat de Côte d’Ivoire, accompagné de ses partenaires, entend poursuivre les efforts en vue de lever toutes les barrières structurelles ou conjoncturelles qui freinent son autonomisation. Il s’agit d’une fondamentale exigence face aux enjeux et défis à relever pour l’émergence de notre pays à l’horizon 2020. »

Aussi a t’elle fait un plaidoyer auprès de la Première Dame relativement à la loi sur la parité.
Un comité d’écriture à caractères inclusif et participatif, composé essentiellement de femmes issues des organisations de la société civile et de plusieurs groupements et associations de femmes mis en place par la Ministre a proposé un avant projet de loi à l’effet (si elle est adoptée) d’assurer une plus grande représentativité des femmes dans les sphères de prise de décisions et dans les assemblées élues.

Elle a, en outre félicité le Président Alassane Ouattara et la Première Dame, Dominique Ouattara pour leurs actions inlassables en faveur des femmes des enfants et des familles de Côte d’Ivoire.

Madame Argentina Matavel, représentante résidente du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a traduit le message du Secrétaire Général des Nations Unies pour cette 41ème édition de la Journée internationale de la Femme. Ainsi, selon Antonio Guterres, SG des Nations Unies, certes des avancées sont notables. Cependant, beaucoup reste encore à faire. C’est d’ailleurs pour cela qu’il a placé l’autonomisation des femmes au cœur des actions des Nations Unies.

Cette cérémonie a été marquée par un grand défilé ouvert par les Membres du Gouvernement.

La célébration de la Journée Internationale de la Femme (JIF) faut-il le savoir a été instituée par les Nations Unies en 1977 offre chaque année aux Etats l’occasion de faire le suivi des avancées en matière des droits des femmes pour leur pleine participation à la vie de l’humanité.

XEF

L'AUTEUR
Ministère


Autres titres
Côte D'Ivoire Religion/ Touba : les musulmans de la région du Bafing reçoivent un important don de sucre et riz pour le mois de jeûne 
Afrique Sahel: l’ONU octroie 30 millions de dollars de son Fonds d’urgence pour prévenir la faim et la malnutrition 
Burkina-Faso Ouagadougou: Vers le retrait des enfants et des femmes en situation de rue 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire Religion/ Touba : les musulmans de la région du Bafing reçoivent un important don de sucre et riz pour le mois de jeûne 
Côte D'Ivoire Pénurie d’eau à Bouaké: SOLIBRA offre 27 000 L d’eau minérale AWA 
Côte D'Ivoire Partenariat pour la Préparation au Marché du Carbone à Francfort: Anne Ouloto fait le point des actions de l’Etat ivoirien pour éliminer la déforestation 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires