Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali La politique alimente les quotidiens maliens


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens maliens parvenus mercredi à APA rendent compte de l’actualité politique.

«Le président du RPM (Rassemblement pour le Mali, au pouvoir), Boukary Tréta, à propos de la présidentielle du 29 juillet : Nous avons les ressources pour porter le président IBK vers un second mandat», écrit l’Indépendant.

Le quotidien l’Indicateur du renouveau parle de l’Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA), la seconde force politique de la majorité présidentielle, et donne la parole au ministre Tiémoko Sangaré qui prévient : «Si on ne trouve pas un candidat de consensus pour l’Adema, nous soutiendrons le président IBK».

Le journal croit savoir que «malgré le lancement d’un appel à candidature en vue de désigner un candidat interne à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain, les partisans du président IBK du camp de Adema-PASJ ne désespèrent pas de voir l’ancien parti majoritaire soutenir le président sortant dès le 1er tour».


De son côté, le Républicain s’interroge : «Prévenir la crise postélectorale ?». Le confrère se veut alarmiste et explique sa préoccupation en ces termes : «De deux maux, la classe politique malienne a choisi le moindre, entre le vide institutionnel d’une part, et des élections bâclées pour rester dans la légalité constitutionnelle, d’autre part ; au moment où Bamako ne contrôle pas plus de la moitié du territoire national. Ce qui est inquiétant, c’est que le gouvernement et la classe politique ne font pas assez, pour que les prochaines échéances, dont tout le monde sait qu’elles ne seront pas claires et nettes, ne soient pas sources de nouveaux conflits, dont personne ne sait l’issue».
Au même moment, l’Essor nous apprend qu’une «proposition d’avant-projet de loi sur l’entente nationale a été remise hier au premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga».

Il s’agit, expliquent nos confrères, d’un document de 10 pages, et qui s’inscrit dans la logique la conférence d’entente nationale tenue en mars 2017.



Autres titres
Burkina-Faso Le retrait des enfants et de femmes de la rue intéresse la presse en ligne burkinabè 
Maroc Enseignement, social et immigration au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Togo La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali Audience de départ: Son Excellence Madame Évelyne Decorps, Ambassadrice de France au Mali fait ses adieux au Mali et à IBK 
Mali Gao: spectre de grève sur la rentrée scolaire 
Mali Communiqué du Conseil des Ministres Extraordinaire du Jeudi 20 Septembre 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires