Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso La double attaque terroriste toujours en vedette dans les quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè de ce mardi continuent de décrypter l’actualité nationale marquée par les attentats terroristes perpétrés, il y a quatre jours, à Ouagadougou.

«Attaques terroristes du 2 mars: le G5 Sahel et le CEDEAO au chevet du Burkina», arbore le quotidien national Sidwaya, informant que les présidents nigérien, Mahamadou Issoufou et togolais, Faure Gnassingbé, étaient hier lundi 5 mars à Ouagadougou.

Le journal souligne que les deux chefs d’Etat étaient auréolés de leurs casquettes de présidents en exercice respectifs du G5 Sahel et de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO).

C’est à juste titre que le journal Le Quotidien affiche: «Attaques terroristes du 2 mars 2018 à Ouaga: les présidents Gnassingbé et Issoufou expriment la solidarité de la CEDEAO et du G5 Sahel au peuple burkinabè».

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, fait observer que «Faure et Issoufou sèchent les larmes de Roch».

Quant à Le Pays, il reprend en manchette, ces propos du président nigérien Mahamadou Issoufou : «le terrorisme n’a pas d’avenir dans notre région».

Pourtant, ce quotidien privé, dans son commentaire ‘’Droit dans les yeux’’, relève la récurrence des attaques terroristes à Ouagadougou et estime qu’«on est mal barré».

De son côté, Aujourd’hui au Faso, à travers son titre : «Polémique cadavérique, Big Brother et plan de riposte», croit savoir que «l’attaque du 2 mars contre le cœur de l’armée burkinabè et l’ambassade de la France révèle que les assaillants, les milices, les mercenaires, quel que soit le nom qu’on leur donne, ne sont plus recrutés à l’extérieur des frontières du Burkina».

Dans sa rubrique ‘’News du jour’’, Aujourd’hui au Faso pose la question suivante: «Des soupçons de complicité dans l’armée ?».



Autres titres
Maroc Economie et social dominent la Une des quotidiens marocains 
Bénin Politique et Salon des mines et carrières au menu de la presse béninoise 
Maroc Le groupe Finactu a été mandaté par l’Unicef au Maroc pour appuyer la réforme de la protection sociale 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Adoption de la création de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique 
Burkina-Faso Terrorisme et justice au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 18 juillet 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires