Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc L’accord de pêche Maroc-UE et le nouveau modèle de développement au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L'accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, la problématique du nouveau modèle de développement et la violence à l’égard des femmes sont les principaux sujets traités par la presse quotidienne et hebdomadaire.

Commentant l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne portant sur l’accord de partenariat dans le secteur de pêche entre le Maroc et l’Union européenne, +le Temps+ estime que la Cour, de facto, a émis un arrêt requérant le blocage de l’accord, plongeant une cinquantaine d’armateurs européens, en particulier espagnols, dans un grand désarroi.


Mais, en vertu des mécanismes qui régissent le fonctionnement de l’institution européenne, le verdict de la Cour de justice « n’est pas exécutoire » et « ne contraint en rien la commission européenne », précise l’hebdomadaire.

+Challenge+ souligne la nécessité pour le gouvernement de fournir « une évaluation réelle et objective de notre coopération avec l’Union européenne ».

Beaucoup de discours font état de bienfaits de cette relation et des bénéficies que nous procurent les différents accords et traités avec le partenaire européen, mais « nous manquons cruellement de données sur ce que gagnent les investisseurs, les promoteurs, les pêcheurs, les entrepreneurs, les consultants, les industriels et les banquiers européens dans notre pays », relève-t-il.

+Al Massae+ focalise, pour sa part, sur l’arrêt de la Cour de justice de l’Union européenne portant sur l’accord de pêche entre le Maroc et l’Union européenne. Le quotidien affirme que la décision du Maroc de rejeter tout accord de pêche qui ne respecterait pas sa souveraineté est une réaction politique explicite et un message clair qui doivent être accompagnés par les démarches qui s’imposent afin que « nos voisins de la vieille Europe se rendent compte que nous, après tant de transigeance, sommes en mesure d’agir avec beaucoup de pragmatisme ».

Et de souligner que l’arrêt de la Cour impose d’étudier l’accord de pêche avec la logique des pertes et profits et de modifier notre vision traditionnelle qui, souvent, repose sur des relations sans aucune mise à jour et des stratégies défensives, qui ne nous permettent pas de tirer profit des gains réalisés.

Abordant la problématique du nouveau modèle de développement, +Maroc hebdo+ indique que l’interrogation de principe ici est celle d’une approche généraliste : elle consiste à parler de modèle développement sans s’attarder sur son articulation, sa nature et son contenu.

Le nouveau modèle de développement et en même temps le modèle politique sont liés, souligne-t-il, faisant savoir que le modèle économique mis en œuvre au début des années 2000 s’est essoufflé par suite de nombreuses fragilités, le modèle social, lui, crée des emplois, mais ne permet pas de faire face au chômage, alors que le modèle institutionnel a besoin d’une nouvelle génération de réformes avec une autre gouvernance.

+Finances news hebdo+ estime que le nouveau modèle de développement « ne saurait trouver un ancrage fort et être déployé de façon pertinente sans le relais d’une administration qui remplit pleinement ses missions de service public ».

Evoquant la problématique des violences faites aux femmes, +L’Observateur du Maroc et d’Afrique+ affirme qu’au Maroc, on estime que l’immense majorité des femmes victimes de violence sexuelle se tait, soulignant que certaines le font par peur de réaction de leurs proches.

Pour +la Vie éco+, qui s’appuie sur une enquête réalisée par ONU femmes Maghreb sur l’égalité des sexes, les femmes mariées « doivent tolérer la violence de leurs conjoints pour préserver l’unité familiale ».

« La femme n’a qu’un choix quand elle se fait agresser par son époux : garder le silence », relève le journal, ajoutant que cette tendance à la normalisation de la violence à l’égard de la femme fait peur.



Autres titres
Guinée Haute Guinée: un pont sur le fleuve Milo dans 18 mois 
Maroc Immigration: régulation de situation pour plus de 50 000 immigrés 
Maroc Le Pacte sur les migrations adopté par plus de 160 gouvernements à Marrakech 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Immigration: régulation de situation pour plus de 50 000 immigrés 
Maroc Le Pacte sur les migrations adopté par plus de 160 gouvernements à Marrakech 
Maroc Législatif, économie et migration au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires