Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo Le protocole d’accord gouvernement-syndicats d’enseignants au menu de la presse en ligne toglaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L’annonce de l’élaboration et de la signature prochaine d’un protocole d’accord entre le gouvernement et les syndicats d’enseignants fait ce samedi la une de la presse électronique togolaise.

Togobreakingnews rapporte que le groupe de travail mis en place le 18 janvier dernier, a annoncé hier « l’élaboration et la signature dans les meilleurs délais d’un protocole d’accord entre le gouvernement et les organisations syndicales ». Ce protocole d’accord, précise-t-il, « concerne les engagements et les mesures qui seront mis en œuvre » pour éviter que l’année scolaire en cours ne soit perturbée.


Le groupe a passé au crible les sujets relatifs aux besoins en infrastructures immobilières et mobilières des enseignants, le manque d’équipements, de matériels et d’outils pédagogiques. Sans oublier une autre question « qui tenait à cœur aux enseignants : celle portant sur les politiques en matière d’indemnités et primes ».

Selon ce site, au terme de cet exercice, le bureau du groupe de travail a livré son compte-rendu et « a convenu de consigner les conclusions et les recommandations dans un rapport qui sera finalisé au plus tard le vendredi 9 mars 2018, et soumis au gouvernement ».

Pour sa part, le site Republicoftogo indique que dans l’attente de la finalisation dudit rapport, « les enseignants sont invités à suspendre les grèves » car, « l'année scolaire est très perturbée ». Ce site d’information fustige les grèves des enseignants qui, estime-t-il, sont «incessantes (…) depuis la rentrée scolaire en octobre dernier ».

L’Agence Savoir News s’est quant à elle intéressée à un autre sujet : la réaction de Faure Gnassingbé après les attaques terroristes qui ont eu lieu hier, en fin de matinée, au Burkina Faso. Ayant pour cible, l’état-major des armées et l’ambassade de France Ouagadougou, les attaques ont fait officiellement 16 morts : 8 du côté des forces de sécurité et 8 chez les assaillants.

En sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), le chef de l’Etat togolais a affiché sa consternation face à l’ampleur d’une telle attaque et au nom du peuple togolais a présenté ses « condoléances à tout le peuple frère du Burkina, aux familles des victimes ». Enfin, il a souhaité « un prompt rétablissement aux blessés ».




Autres titres
Inter Le HCR et l'OCDE lancent un plan d'action pour stimuler l'emploi des réfugiés 
Côte D'Ivoire Addis-Abeba: La Ministre Mariatou KONE préside la cérémonie d’ouverture du deuxième forum des femmes leaders pour la transformation de l’Afrique 
Bénin La loi portant régime juridique du bail à usage domestique votée 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo La presse togolaise scrute la décision du gouvernement sur les nouvelles marches de l’opposition 
Togo Les sites d’informations togolais scrutent la réaction de l'opposition après la session de la CEDEAO 
Togo Politique et diplomatie au menu de la presse togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires