Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso 8 mars 2018: une commémoration sans la parade habituelle des femmes


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
8-mars-2018:-une-commemoration-sans-la-parade-habituelle-des-femmes

Comme chaque année, la journée du 8 mars sera célébrée dans le monde. Au Burkina Faso, la commémoration aura lieu, mais sans la parade habituelle des femmes et avec plusieurs innovations.

La ministre de la Femme, de la solidarité nationale et de la famille (MFSNF), Hélène Marie Laurence Ilboudo a annoncé une célébration de la journée internationale de la Femme, cette année, sans parade. La suppression de la parade faite du défilé des organisations de femmes s’explique par plusieurs raisons dont financières. Pour la ministre, « la parade a été longtemps décriée par tous et par moi-même. Et je pense qu’elle coûte de l’argent. Elle va coûter à peu près 20 à 30 millions que nous pouvons consacrer à autre chose».

L’édition 2018 de la journée de la femme a pour thème : « la participation de la femme à la gouvernance : état des lieux, défis et perspectives ». La célébration sera couplée de la 5e édition du forum national de la femme à Ouagadougou. L’occasion sera mise à profit pour optimiser la réflexion sur les conditions de la femme. « Il était bon que nous puissions réfléchir sur cette question pour voir comment nous pouvons optimiser les journées du 8 mars et optimiser le forum national. Compte tenu des critiques que nous avons pu çà et là observer, il était bon que le caractère de réflexion et de travail du 8 mars soit mis en valeur», a indiqué la ministre.

Certes, la parade des femmes ne sera pas au rendez-vous, à la célébration du 8 mars 2018. «Mais cela ne veut pas dire que nous n’allons pas danser. Si ! Car il faut que l’on montre que nous sommes vainqueurs. Rassurez-vous, on va danser ! Car il y a un concert qui est prévu après le dialogue direct avec le chef de l’Etat» promet Hélène Marie Laurence Ilboudo.

Dès ce 1er au 8 mars, il est prévu des rencontres de plaidoyers auprès des leaders politiques, religieux et coutumiers ainsi que des panels. Le dialogue direct entre le président Roch Marc Christian Kaboré et les femmes se tiendra au palais des sports de Ouaga 2000.



Autres titres
Inter L’OIT fait dix recommandations pour relever les défis liés aux transformations dans le monde du travail 
Sénégal Désenclavement: inauguration du pont Sénégambie 
Côte D'Ivoire Droits de l’homme: Les Conseils du CNDH aux gilets orange 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Les mesures d’une prise en charge médico psychologique gratuite des victimes de Yirgou 
Burkina-Faso Meguet accueillera la 1ère journée mondiale des légumineuses 
Burkina-Faso Situation sécuritaire: les évêques invitent à la prière tout le mois de février 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires