Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo La presse en ligne se focalise sur l’évolution du dialogue politique


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les conclusions de la deuxième rencontre entre pouvoir et opposition font la une de la presse électronique togolaise, avec l’annonce de la suspension de ce dialogue politique.

Lors des pourparlers hier, vendredi, entre pouvoir et opposition togolaise , sous la médiation du président ghanéen Nana Akufo-Addo, « le rétablissement de la constitution de 1992 a été l’objet des incompréhensions », titre Togobreakingnews.

Et selon ce site d'informations, « la coalition de l’opposition ne jurait que par cette loi fondamentale mais le parti au pouvoir s’en est catégoriquement opposé ».

Le parti au pouvoir UNIR, contrairement à l’opposition, « est plutôt favorable à une réforme en profondeur de la constitution afin de parvenir à un consensus sur les articles à polémique », constate le site.

De guerre lasse, le site indique qu’« après plus de trois heures de discussions, le facilitateur de commun accord avec les protagonistes a décidé de suspendre les pourparlers ».

On apprend sur Afreepress que « les partis prenantes au dialoque ont convenu pour se retrouver à une date qui sera décidée ultérieurement ».

Cette suspension n’étonne pas Icilome. Le site écrit qu'elle « était prévisible », « dès lors que seulement 41 des détenus politiques sur 45 promis par le gouvernement ont été libérés ».

Et de préciser qu’hormis « les questions constitutionnelles », « l’opposition réclame 102 militants détenus et se fait intraitable » sur ce point, « puisqu’ayant accepté de renoncer aux manifestations publiques jusqu’aux conclusions du dialogue ».

D’après le porte-parole de l’équipe de la facilitation, Daniel Osseï, les discussions ont été "franches et sincères".

Mais selon ce même site d’information, cette sincérité dont parle Daniel Osseï « ne convainc pourtant pas, vue l'atmosphère et le déroulement des événements ici à 2 février Lomé ».

De son côté, l’Agence Savoir News rappelle que « le Togo est fortement plongé dans une nouvelle crise depuis septembre dernier, avec certains leaders de l’opposition qui demandent ouvertement le départ de Faure Gnassingbé ».



Autres titres
Burkina-Faso Medias: Dabadi Zoumbara sacré Super Galian 2018 
Burkina-Faso Communiqué du gouvernement sur la grève du 21 au 26 mai 2018 des syndicats du Ministère de l’économie et des finances 
Maroc Politique, économie et sport au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo Politique et diplomatie en vedette dans la presse togolaise 
Togo La presse électronique se prononce sur l'arrêt du dialogue politique 
Togo L’ouverture du dialogue social à la une de la presse électronique togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires