Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Trafic de drogue, justice et politique, commentées par la presse en ligne burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La presse burkinabè, notamment celle en ligne, commente l’actualité nationale marquée par des remous politiques, le procès en vue concernant le coup d’Etat manqué de septembre 2015, sans oublier la lutte contre le trafic de drogue.

«Trafic illicite de drogues au Burkina Faso : Plus de 15 000 kilogrammes saisis entre novembre 2017 et février 2018 », titre Lefaso.net qui informe qu’après la saisie de chanvre indien opérée le samedi 17 février dernier, la Direction des enquêtes douanières (DED) a organisé, hier vendredi à Ouagadougou, une conférence de presse pour en informer le public.


Le journal en ligne, rapportant les propos des animateurs de la conférence de presse, précise que «plus de quatre tonnes de chanvre indien dissimulées dans des caches aménagées d’un camion en provenance du Ghana et en partance pour le Mali ont été saisies le 17 février 2018 à Ouagadougou».

De son côté, Burkina24.com, un autre site d’information, enseigne que le service douanier a profité pour faire le bilan sur les saisies de drogues au Burkina Faso de novembre 2017 à nos jours. Et de souligner que durant cette période, «plus de 15 tonnes de stupéfiants ont été saisies».

Le journal Le Quotidien consacre sa manchette à cette actualité sous le titre: «Douane du Burkina : Plus de 15 000 kg de drogues saisis en 4 mois».

Le même quotidien, le seul qui parait les samedis au Burkina Faso, évoque la conférence de presse du Collectif des associations des commerçants et ouvriers du Kadiogo (CACOK).

Selon le journal, la structure s’est prononcée sur la situation politique nationale, en particulier sur le procès du putsch manqué de septembre 2015.

Il reprend à sa Une, une déclaration du Secrétaire général du CACOK, Ousmane Baguian qui estime que «ce procès s’annonce comme un règlement de compte politique».

Pour sa part, Lefaso.net annonce que «le week-end des 24 et 25 février 2018 sera politiquement chargé, notamment avec la session +tant annoncée+ du bureau politique national de l’ex-parti au pouvoir, le CDP, et le Congrès de l’Organisation pour la démocratie et le travail (ODT, majorité présidentielle)».

A en croire le confrère, l’ex-président du Faso, Blaise Compaoré s’adressera à ses «camarades» et que Anatole Bonkoungou, président de l’ODT et les siens vont resserrer les rangs.

Quant à Fasozine.com, il revient sur la crise à la crise à la mairie de l’Arrondissement 3 de Ouagadougou, citant les propos de Mme le Maire, Rainatou Ouédraogo/Sawadogo qui dit que «le fond du litige est toujours pendant devant le tribunal».



Autres titres
Mauritanie Grave pénurie d’eau à Sebkha 
Côte D'Ivoire Menu diversifié à la Une des journaux ivoiriens 
Sénégal Les Lionnes du basket en vedette dans la presse sénégalaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Politique et justice au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Le retrait des enfants et de femmes de la rue intéresse la presse en ligne burkinabè 
Burkina-Faso Situation sécuritaire: le Premier ministre en parle avec l’opposition et la majorité présidentielle 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires