Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Amnesty international et économie au menu des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux burkinabè évoquent, ce vendredi, le rapport 2017/2018 de l’Organisation non gouvernementale (ONG) Amnesty international présenté la veille ainsi que la 5e édition du Forum Ouest-africain de développement des entreprises (AFRICALLIA) qui se tient actuellement à Ouagadougou.

«Africallia 2018: 48 heures pour tisser des partenariats fructueux», affiche en première page le quotidien privé Aujourd’hui au Faso, renseignant que la rencontre s’est ouverte hier jeudi à Ouagadougou, sous la présidence du chef de l’Etat, Roch Marc Christian Kaboré.

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya arbore en manchette qu’il s’agit de «48h d’opportunités d’affaires pour 508 entreprises du monde entier».

Pendant ce temps, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, arbore ce titre : «5e édition d’Africallia: Plus de 600 participants à cette grand-messe des entrepreneurs».

Sur la même lancée, le journal Le Quotidien fait remarquer que «plus de 660 participants (sont) présents à Ouagadougou pour la 5e édition de Africallia».

Le même journal privé consacre sa manchette au rapport 2017 de l’ONG Amnesty international, présenté au cours d’une conférence de presse, animée, hier jeudi à Ouagadougou.

«Ce rapport qui couvre 159 pays dont le Burkina Faso, offre une analyse de la situation actuelle des droits fondamentaux sur la planète», rapporte le confrère qui souligne que concernant le Burkina Faso, l’ONG recommande d’être vigilant avec les groupes d’autodéfense dénommés ‘’Koglwéogo’’.

Le Quotidien reprend les propos du directeur de Amnesty international/Burkina, Yves Boukary Traoré, qui a déclaré que «les Koglwéogo sont une bombe à retardement».

A ce sujet, le journal privé Le Pays affiche cette Une : «Rapport 2017/2018 de Amnesty International: les koglwéogo épinglés».

Les journaux ont également évoqué l’actualité relative à la justice, notamment le procès concernant le putsch manqué de septembre 2015.

Ainsi, dans sa rubrique ‘’News du VSD (Vendredi-samedi-dimanche)’’, Aujourd’hui au Faso, informe que «ce dimanche 25 février 2018 aura lieu à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) la prise de corps des 84 inculpés du coup d’Etat manqué du 16 septembre 2015».

C’est à juste titre que L’Observateur Paalga, dans sa ‘’Lettre pour Laye’’ souligne en guise de titre: «Retour à la case MACA pour tous».

De son côté, Sidwaya relate que les associations des parents des victimes du putsch manqué ont animé une conférence de presse, hier jeudi à Ouagadougou, pour réclamer justice, à quelques jours de l’ouverture du procès, prévue pour le mardi 27 février prochain.



Autres titres
Côte D'Ivoire La presse ivoirienne continue de décrypter les résultats des élections locales 
Cameroun Les incertitudes post-élection présidentielle préoccupent les journaux camerounais 
Sénégal Ousmane Sonko en vedette dans la presse sénégalaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Thomas Sankara et procès putsch manqué monopolisent la une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Thomas Sankara et football au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso La presse en ligne burkinabè surfe sur le football et l’OIF 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires