Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Le fléau du chômage, l’accident ferroviaire près de Tanger et le bilan du CHAN 2018 meublent la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce mardi traitent de nombreux sujets notamment la problématique du chômage, l'accident ferroviaire près de Tanger, la campagne de don de sang et le bilan du CHAN organisé au Maroc.

+Aujourd’hui le Maroc+ revient ainsi sur la problématique du chômage au Maroc. La publication estime que le fait que le Maroc compte aujourd’hui quelque 1.200.000 chômeurs, dont la grande majorité sont des diplômés, est certes « inquiétant », puisque cela dénote un « décalage fragrant » entre le produit de notre système éducatif et les besoins actuels du marché et des entreprises en profils, mais cela laisse percer une « lueur d’espoir », car « recycler un licencié » pour lui permettre d’être « employable » est toujours possible, contrairement à un chômeur sans aucun niveau d’instruction ni qualification.



+Al Massae+ s'arrête sur l’accident survenu à Tanger entre un train de marchandises et un véhicule de transport de personnel, ayant fait 6 morts et 14 blessés, rappelant que SM le Roi a ordonné la création d'une commission conjointe entre l'Inspection générale de l'administration territoriale au ministère de l’Intérieur et l'Inspection générale du ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique et de l'Eau pour mener une enquête administrative globale afin de déterminer toutes les circonstances de l'accident et prendre les mesures légales et administratives nécessaires contre quiconque aurait failli à sa mission.

La publication souligne ainsi l’obligation pour cette commission de « se conformer strictement aux instructions royales » et de « frapper à toutes les portes » afin d’identifier les personnes qui ont manqué à leurs devoirs.

+Assabah+ s’intéresse à la campagne de sang au niveau national lancé vendredi 16 février, du fait que le stock en sang des hôpitaux nationaux pouvait à peine couvrir les besoins sur cinq jours.

Selon Mohamed Benaajiba, directeur du Centre national de transfusion sanguine et d’hématologie, cité par le quotidien que cette quantité était insuffisante, sachant que le stock minimum devrait répondre aux besoins de 7 jours.

Le même responsable a ajouté que l’utilisation des dérivés du sang, dans les diverses thérapies, avait enregistré une hausse de 22%, alors que le nombre des donneurs avance en moyenne de 6% chaque année, depuis 2012 (308.400 selon les derniers chiffres). Autant dire que les hôpitaux souffrent de pénuries chroniques.

Dans le même sillage, +Al Ahdath Al Maghribia+ souligne que la caravane cible une population en bonne santé âgée entre 18 et 65 ans. Et le quotidien de rappeler, en citant le directeur du Centre de transfusion et d’hématologie, que le stock de sang diminue pour atteindre des seuils critiques durant l’été, les vacances scolaires et les jours fériées pour fêtes religieuses.

Au registre sportif, +Assabah+ fait le bilan du Championnat d’Afrique des Nations pour les joueurs locaux qui s’est déroulé sur terre marocains notamment en matière de dépenses. En marge de cette compétition continentale, le Royaume a aussi abrité le congrès de la Confédération africaine de football (CAF).

Le quotidien arabophone annonce que pour ces deux évènements, une enveloppe de près de 7,3 millions d’euros (80 millions de dirhams) a été débloquée. Le journal ajoute que la Fédération royale marocaine de football s’est occupée de l’ensemble des dépenses en puisant dans ce que la CAF lui a octroyé comme subventions.

La publication précise que la CAF a participé à hauteur de 40 millions de dirhams, alors que le ministère de la Jeunesse et des sports devrait débloquer le reste dans les jours qui viennent.

Une enveloppe variant entre 4 et 5 millions de dirhams a été dédiée à chacune des équipes participantes, pour l’hébergement et le transport. D’ailleurs, la FRMF a dépensé plus de 14 millions de dirhams pour le transport et 25 millions pour l’hébergement.

Le quotidien explique que l’organisation du congrès de la CAF a nécessité, quant à elle, environ 6 millions de dirhams. Le grand gagnant de cette organisation est certainement la Sonarges, qui a mis à la disposition des organisateurs trois des quatre stades ayant accueilli la compétition. L’entreprise publique aurait reçu 10 millions de dirhams.

Le quotidien précise aussi que des dépenses extraordinaires ont été budgétisées avant le lancement de la compétition. Il s’agit des travaux de réaménagement du complexe Mohammed V, ou encore l’éclairage dans le grand stade de Tanger.



Autres titres
Maroc Sport et politique au menu des hebdomadaires marocains 
Togo L’Aïd el-Fitr et le parlement se partagent la Une des sites togolais 
Côte D'Ivoire Le drame de Yamoussoukro, le PDCI et la CPI à la Une de la presse ivoirienne 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Sport et politique au menu des hebdomadaires marocains 
Maroc L'Arabie Saoudite ou le déshonneur du Monde Arabe lors du vote sur l'attribution de la Coupe de Monde de football 2026 
Maroc Sport et enfance au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires