Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Déclaration du collectif des Organisations de la Société Civile du 6 février 2018


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Declaration-du-collectif-des-Organisations-de-la-Societe-Civile-du-6-fevrier-2018

Après l’extraordinaire mobilisation citoyenne du 28 janvier 2018, tant à Niamey qu’à l’intérieur du pays, nous tenons à féliciter et à remercier tous ceux qui, de près ou de loin, ont contribué à ce succès éclatant.

Nos remerciements vont tout particulièrement à l’endroit des journalistes et des médias indépendants qui n’ont ménagé aucun effort pour couvrir, sans aucune contrepartie financière, toutes les actions d’information et de mobilisation conduites par les organisations de la société civile.

C’est du reste à cause de tout le soutien qu’ils apportent à nos actions, et plus globalement pour leur engagement constant en faveur des valeurs de la démocratie et de l’État de droit, que les médias indépendants font aujourd’hui l’objet d’une véritable cabale lancée par le Ministre de finances.

Aussi, considérant l’apport inestimable de l’ensemble des médias à la vie démocratique de notre pays et connaissant la situation de précarité dans laquelle ils évoluent, nous, collectif des organisations de la société civile nigérienne :

-Dénonçons les manœuvres de liquidation des médias indépendants et des ONG et associations entreprises par le Ministre de finances, M. Hassoumi Massaoudou;

-Soutenons les actions de protestation engagées par les organisations socioprofessionnelles du secteur des médias;

-Rappelons aux autorités en place que nous n’accepterons aucune atteinte à la liberté de la presse sous quelque prétexte que ce soit.

Par ailleurs, le collectif des organisations de la société civile félicite les partis membres du Front de l’opposition indépendante pour leur initiative d’organiser un sit-in à l’effet de dénoncer la loi de finances 2018 et l’installation des bases militaires étrangères. Le collectif exige la libération de toutes les personnes arrêtées lors de cette manifestation. Le collectif se félicite également des actions engagées par les autres acteurs politiques contre la loi de finances 2018.

Enfin, le collectif des organisations de la société civile profite de l’occasion pour lancer un appel à la mobilisation générale pour la prochaine Journée d’action citoyenne du dimanche 11 février 2018.

Fait à Niamey le 6 février 2018



Autres titres
Sénégal Les quotidiens plongent dans l’ambiance du procès de Khalifa Sall et Cie 
Afrique RSF soutient la "Journée sans presse" au Tchad 
Niger Infrastructures: l’Echangeur "Diori Hamani" opérationnel d’ici le 15 mars 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Niger Infrastructures: l’Echangeur "Diori Hamani" opérationnel d’ici le 15 mars 
Niger Démarrage de la vente à moindre coût des céréales 
Niger Propagandes ethno-régionaliste: mise en garde du procureur contre les auteurs 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires