Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo l’ouverture du dialogue politique diversement vue par la presse


Société

Apanews | | 1 Commentaires |Imprimer

Annoncé pour s’ouvrir jeudi 15 février, le dialogue politique au Togo occupe une place de choix dans les journaux parus ce lundi.

« Crise togolaise et sa médiation : la date du dialogue connue, mais la « telenovela » se poursuit », écrit ‘’Togo Matin’’ qui note que la « coalition des 14 tient un mauvais rôle ».

La médiation conduite par le Ghana et la Guinée, en vue de permettre aux protagonistes de la crise de se retrouver, a fait un grand bond le vendredi dernier avec la publication du communiqué annonçant le dialogue inter togolais pour le 15 février, rappelle le nouveau quotidien privé togolais.

Mais vite, poursuit-il, « les émissaires ghanéens et guinéens, tous les Togolais et la communauté internationale se sont rendus compte que la « telenovela » du dialogue basée sur un ping-pong interminable entre acteurs et surtout la radicalisation de la position de l’opposition, n’est pas pour autant terminée ».

Et le journal de conclure que « la coalition n’est pas prête à s’émanciper du carnaval qu’elle offre depuis des mois dans les rues de Lomé », faisant allusion à la manifestation populaire du week-end.

« Pourtant le communiqué en question enjoint aux deux camps, la suspension des manifestations publiques de rue à compter de la publication de la date du dialogue et ce, jusqu'à sa tenue et pendant son déroulement », s’étonne Togo Matin.

Le même quotidien informe, par ailleurs, que « le Mouvement des Femmes unir (MFU) a organisé le samedi 3 février, une séance de prière œcuménique à Lomé » pour « rendre grâce à Dieu et prier pour la paix au Togo ».

« Enième dialogue politique au Togo : à peine annoncé que de violentes passes d’arme entre pouvoir et opposition », titre ‘Le Correcteur’ en manchette.

Le bihebdomaire revient sur le communiqué rendu public par la coalition, et la sortie de Gilbert Bawara, le ministre de la fonction publique, quelques heures après l’annonce de la date du dialogue. « Bawara toujours dans ses missions de torpilles », commente-t-il en titre.

Le quotidien ‘’Liberté’’ informe que « la coalition prend acte » de la date d’ouverture du dialogue, « et demande des clarifications ».

« Enfin ! », lance Canal D en manchette : « la date du 15 février prochain pour de sincères assisses », écrit le journal qui se demande : « quelles conditions pour un dialogue réussi ? ».



Autres titres
Maroc Migration, économie et condition féminine au menu des hebdomadaires et quotidiens marocains 
Burkina-Faso Enseignement et justice au menu de la presse en ligne burkinabè 
Sénégal Les quotidiens à fond sur la politique et le sacre du Sénégal à la Can de Beach Soccer 
Plus de nouvelles




 1   toi-aussi | Mardi, 6 Février 2018
  ... Oui tout le monde croit que le Togo va s’enliser dans une guerre civile. Vu l’exemple de la Côte-d’Ivoire, le Congo, le RDC, le Liberia, la Sierra Léone et dans les autres coins du monde ; vraiment les Togolais sont des gens pacifiques. Les trafiquants d’armes sont sur nos frontières, les mafistes sont parmi nous, les milices frappent nos portes dans la nocturne pour nous tuer, nous intimider, les enlèvements nocturnes et clandestins des opposants du régime ; mais la résilience et le jugement et la sagesse des opposants n’ont pas pu épargner les morts et des blesses mais une catastrophe nationale émane d’une guerre civile. La patience est vraiment le chemin d’or et le peuple Togolais vaincra la bataille à main nu.
Quand la communauté Internationale oppose les marches durant les discussions, pourquoi ne pas obliger le pouvoir a libéré les prisonniers de la marche depuis le 19 Aout 2017 ? Quelle gifle a la joue de l’opposition ? Quelle insulte pour les Togolais ? Dans le monde démocratique, il y a toujours eu des marches ; des « PROS » et des « CONS » pour le dialogue ! Pourquoi laisser les activistes dans les prisons civiles sardines de Lome et autre localités du pays ? Le droit de manifester doit être un droit de l’homme et non une dictée de la communauté Internationale. Les Togolais doivent marcher pour le déguisement d’agneau du parti au pouvoir. Debout le peuple Togolais, la terre de nos aïeux nous appelle !
RECHERCHE
Togo La politique, sujet dominant dans la presse en ligne togolaise 
Togo La presse électronique commente le processus de réformes constitutionnelles 
Togo Manifestations de l’opposition et législatives au menu de la presse électronique togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires