Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest La gestion du Port autonome de Cotonou tombe entre les mains du Port d’Anvers pour 10 ans


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
La-gestion-du-Port-autonome-de-Cotonou-tombe-entre-les-mains-du-Port-d-Anvers-pour-10-ans

Au Bénin, le gouvernement vient de s’offrir les services du port d’Anvers pour la gestion de la plateforme portuaire de Cotonou. L’accord qui porte sur une décennie, a été paraphé, lundi dernier, au palais de la Marina par une délégation de la partie belge et les autorités béninoises.

« Nous venons de signer un contrat de gestion du Port autonome de Cotonou. L'idée qui sous-tend ce contrat est d'accompagner le Port autonome de Cotonou avec l'expertise de celui d'Anvers, en vue de faire du Port autonome de Cotonou, le port le plus performant de la sous-région ouest-africaine », a déclaré l'administrateur délégué du port international d'Anvers, Kristof Waterschoot.

Selon l’administrateur, ce contrat intègre la modernisation des infrastructures du Port de Cotonou qui reçoit plus de 12 millions de tonnes de fret par an, l’organisation de l’enceinte portuaire, le renforcement des capacités de l’équipe locale et surtout l’informatisation du système des données.

Grâce à cet accord, le gouvernement ambitionne de donner un nouveau souffle au port qui représente, non seulement le poumon de l’économie béninoise, mais également une passerelle stratégique de choix pour des pays enclavés comme le Burkina Faso, le Niger et le Mali.

Selon le ministre béninois des Infrastructures et des Transports, Cyr Koty, « ce contrat de gestion du Port autonome de Cotonou s'articule autour de deux périodes : une première de trois ans qui va permettre au mandataire de s'installer avant d'entamer l'exécution. La deuxième étape qui est l'exécution doit se faire sur un mandat de trois ans, renouvelable deux fois. En tout, le Port d'Anvers va gérer celui de Cotonou pour une période de neuf ans sans la phase d'approche ».

En ce qui concerne les indicateurs de performances qui vont servir de jauge aux parties prenantes, le ministre a indiqué qu’ils seront définis dans les tout prochains jours.

Fiacre E. Kakpo



Autres titres
Afrique La BAD et la CEEAC veulent construire un corridor de 1 200 km entre le Tchad et le Congo 
Nigéria 500 millions de dollars de fonds détournés vont retourner dans les caisses de l'Etat 
Mali Adoption d’un projet relatif aux travaux de réalisation du réseau d’irrigation et de drainage 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou: début des essais de mise en service ce lundi 
Afrique de l'Ouest Le chef de l’humanitaire de l’ONU appelle à éviter le pire au Sahel 
Afrique de l'Ouest Coopération ivoiro-Burkinabé: lancement de travaux de réalisation de dix forages à motricité humaine 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires