Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso La grève des enseignants monopolise la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux burkinabè de ce mercredi commentent largement la grève de 72 heures des enseignants du public, entamée la veille, sur toute l’étendue du territoire national.

«Grève des enseignants: des classes désertées», titre le quotidien national Sidwaya qui renseigne que «la reprise des cours du deuxième trimestre de l’année scolaire 2017-2018 n’aura été que de courte durée».

Et de préciser qu’à peine rentrés des congés de fin du premier trimestre, les enseignants ont renoué avec une grève générale de trois jours allant du 9 au 11 janvier 2018.

Toujours selon Sidwaya, la coordination nationale des syndicats de l’éducation observe cette grève, sur toute l’étendue du territoire national, pour revendiquer de meilleures conditions de vie et de travail.

Le confrère relate que dans la matinée d’hier mardi 9 janvier 2018, les enseignants ont pris d’assaut la Bourse de travail de Ouagadougou.

De son côté, le journal privé Le Quotidien mentionne en première page: «Premier jour de grève des syndicats de l’éducation : Etablissements déserts, enseignants à la Bourse du travail».

Quant aux quotidiens privés Aujourd’hui au Faso et L’Observateur Paalga, ils reprennent en chœur les propos du Secrétaire général (SG) du Syndicat national des travailleurs de l’éducation de base (SYNATEB), François de Salle Yaméogo, qui déclare : «mieux vaut une année blanche qu’une vie blanche».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés, croit savoir que les grévistes utilisent tous les moyens pour obtenir de meilleures conditions de vie et de travail, citant «les sit-in, la non évaluation des élèves, le non traitement des dossiers d’examen».

La plupart des journaux ont rendu compte du constat fait dans les établissements scolaires de Ouagadougou, hier mardi, au premier jour du mouvement d’humeur.

Ainsi, Le Pays présente à sa Une la photo d’une salle de classe déserte, avec ce titre: «Grève des enseignants: Salles vides dans certains établissements de Ouaga».

Pendant ce temps, Le Quotidien, en guise d’illustration, montre la cour vide du lycée Philippe Zinda Kaboré, le plus grand établissement scolaire de la capitale burkinabè.

A en croire le journal, en parcourant les écoles, hier mardi, «le constat le plus frappant est que hormis quelques membres de l’administration, les classes sont vides».



Autres titres
Inter Le HCR et l'OCDE lancent un plan d'action pour stimuler l'emploi des réfugiés 
Côte D'Ivoire Addis-Abeba: La Ministre Mariatou KONE préside la cérémonie d’ouverture du deuxième forum des femmes leaders pour la transformation de l’Afrique 
Bénin La loi portant régime juridique du bail à usage domestique votée 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Formulation du Compact II: Le MCA apporte un soutien de plus de 4 milliards de FCFA 
Burkina-Faso Société et politique au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Recrutement de plus de 1000 élèves au sein de la police nationale 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires