Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Economie, administration et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce vendredi se focalisent sur nombre de sujets notamment la problématique de la compétitivité du Maroc, la réforme de l'administration, l’amnistie partielle sur les pénalités de retard relatives aux taxes locales et la CHAN-2018.

+L’Economiste+ rappelle que dans les années 1980 et 1990, on trouvait la compétitivité partout, même quand il s’agissait de s’occuper du programme des routes ou de lancer un festival populaire, mais aujourd’hui, dans les sites du gouvernement, « ces mots compétitivité ou productivité sont devenus rarissimes, même pour parler d’investissements industriels ou des TIC».

« Ces sites donnent eux-mêmes le mauvais exemple : les mises à jour remontent à 2015, y compris pour le data.gov.ma largement dédié à l’industrie. Ce n’est pas mieux chez le CNCE, centre dédié au commerce extérieur où l’on croit trouver un rapport de 2017 sur le textile. Erreur, c’est juste une page de garde qui annonce la prédominance du sud sur le textile», relève la publication.

+Al Ittihad Al ichtiraki+ revient sur la réforme de l’administration. Le journal indique que le chantier de l’administration est l’un des principaux chantiers de réforme qui nécessitent une volonté de traitement, soulignant que ce secteur entrave le vrai développement, l’investissement productif et l’efficacité en matière de performance.

La publication juge nécessaire de réhabiliter le système de valeurs du service public, d’instaurer des mécanismes pour améliorer la qualité des prestations publique, d’astreindre les administrations à se conformer aux mesures de simplification des procédures et de maîtriser le temps de travail dans l’administration.

+La Vie Eco+ rapporte que l’Exécutif vient de mettre dans le circuit d’adoption un article unique modifiant la loi sur les collectivités locales et instaurant une amnistie partielle sur les pénalités de retard relatives aux taxes locales antérieures à 2016.

En plus d’assainir la situation fiscale des contribuables et de renforcer les recettes des collectivités locales, l’Etat vise le recouvrement de 3 milliards de dirhams à travers cette mesure, fait savoir le journal.

Dans les détails, il s'agit des majorations, amendes, pénalités et frais de recouvrement afférents aux taxes, droits, contributions et redevances dus aux régions, aux préfectures, aux provinces et aux communes.

La même mesure porte aussi sur la taxe urbaine et la patente mises en recouvrement avant le 1er janvier 2016 et restées impayées au 1er janvier 2018, à condition que les contribuables concernés acquittent le principal desdits impôts avant le 1er janvier 2019.

+Assabah+ fait savoir que l’armée a été appelée en renfort, le 4 janvier 2018, dans les aéroports du Maroc pour assurer la sécurité de l’aviation civile. Les techniciens de l’ONDA ont déclenché une grève de sept jours.

Selon le journal, qui relate les tenants et aboutissants de cette grève dans son édition de ce vendredi 5 janvier, le décrochage était prévu pour le 18 de ce mois, mais il a été anticipé à cause de la décision de la direction générale de l’ONDA de muter, à Oujda, le secrétaire général du syndicat des techniciens, affilié à l’UMT, ainsi que le délégué des cadres. Et pour des postes qu’ils ne maîtrisent pas, ajoute le journal.

Au total, assure le quotidien, ils ont été 250 techniciens à observer la grève qui a commencé jeudi alors qu’une équipe spéciale a été maintenue en place pour assurer la sécurité des vols royaux et des opérations ayant un caractère d’urgence comme les évacuations par voie aérienne.

D’ailleurs, relève-t-il, un « important vol », reliant Paris et Dakar, a bénéficié des services de cette équipe de techniciens permanenciers.

Quant au reste des vols, ils ont pu bien se dérouler grâce à l’intervention des techniciens de l’armée qui sont généralement formés pour intervenir dans ce genre de cas et éviter que de sensibles services publics ou infrastructures soient immobilisés.

Au registre sportif, +Al Akhbar+ relève que plusieurs recruteurs européens vont investir les quatre stades marocains où va se dérouler le CHAN, avec l’espoir de faire signer les bons joueurs ou, au bas mot, en devenir les agents. Un remake du CHAN 2016 au Rwanda où plus d’une dizaine d’agents représentant des cabinets ou de sociétés sportives avaient fait le déplacement au pays des mille collines.

Selon la publication, des agents marocains seront également de la partie pour enrichir leur carnet d’adresses avec de potentielles recrues qui valent leur pesant en or sur le marché européen et du Golfe.

Mais le quotidien regrette l’absence de détecteurs marocains représentant les différentes divisions du championnat national, malgré les opportunités qui se présentent, surtout que plusieurs jeunes joueurs des grands clubs africains ne disposent pas d’agents ou de recruteurs pour les rendre bancables sur le marché des transferts.



Autres titres
Burkina-Faso Visite de Le Drian et sécurité au menu de la presse en ligne burkinabè 
Maroc Politique, économie et social meublent la Une des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal Les quotidiens à fond sur la tournée économique de Macky Sall et les réactions au rapport de HRW 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Politique, économie et social meublent la Une des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc Sécurité, économie et sport au menu des quotidiens marocains 
Maroc Ouh là là, la belle correction enfilée par les saoudiens aux terropolisariens et à leurs mentors algériens à l'ONU ! 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires