Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal L’argent de la traque des biens mal acquis, politique et rétro 2017 à la Une au Sénégal


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais parus samedi consacrent leurs dernières publications de l’année 2017 à la polémique sur l’argent recouvré dans la traque des biens mal acquis, à la politique et à la rétrospective de l’actualité ayant marqué l’année finissante.

«Explications autour des montants recouvrés dans la traque des biens mal acquis-Birahim Seck (du forum civil) démolit le pouvoir», titre Vox Populi.

Dans ce journal, M. Seck affirme qu’«aucun montant figurant dans le communiqué du gouvernement ne provient de la traque des biens mal acquis».

Il ajoute : «Le Gouvernement ne parle pas de 37 milliards f cfa de Dp World annoncés par Aminata Touré. Est-ce une diffusion de fausse nouvelle ou bien les 12 milliards 400 millions f cfa sont planqués quelque part ?», s’interroge Birahim Seck.

Suite au communiqué du Gouvernement annonçant que 152 milliards f cfa ont été recouvrés, contre les 200 milliards f cfa annoncés par l’ex-Premier ministre, Aminata Touré, «le Pds (parti démocratique sénégalais, opposition) exige une commission d’enquête parlementaire» dans Sud Quotidien.

Dans L’As, le député du Pds, Oumar Sarr «tourne en dérision la traque» et ironise : «Seuls trois montres et cinq véhicules ont été recouvrés».

S’il en est ainsi, c’est parce que Walfadjri note que «le Gouvernement installe la confusion» autour des milliards de la traque.

En politique, le ministre du Tourisme, «Mame Mbaye Niang monte au front» dans EnQuête et parle de la reddition des comptes, de l’Initiative 2035 et du dialogue politique.

«Rien que dans le domaine du transport arien, ce qui a été recouvré dépasse les 470 milliards f cfa, mais on ne peut pas mettre l’aéroport et les sociétés annexes dans une loi de finances rectificative. Pourquoi le président a mis sous le coude les dossiers de Syndiély Wade et de Yankhoba Diattara», dit le ministre Niang.

Pour L’Observateur, «rejetée par ses frères de parti à Kaolack, désavouée par le Gouvernement…Mimi, un avenir en questions».

Pendant ce temps, L’As titre sur la transhumance politique et informe que l’ancien ministre libéral, Sada Ndiaye, rejoint Macky Sall.

L’horticulture fait la Une du Soleil qui fait état de «record historique» avec «100.000 tonnes exportées» en 2017.

Faisant la rétrospective de l’actualité, Le Quotidien note : «Drames, dérives, contestations, exploits, espoirs…2017, ces faits !»

«Rétro politique-2017 polémiques», rapporte EnQuête.



Autres titres
Sénégal Agence de presse sénégalaise: et le service minimum continue 
Maroc Economie, santé et sport meublent la Une des quotidiens marocains 
Mali G5 sahel et politique interne au menu des quotidiens maliens 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Sénégal Agence de presse sénégalaise: et le service minimum continue 
Sénégal Politique et justice à la une des quotidiens sénégalais 
Sénégal La traque des tueurs de Boffa et la politique dominent la Une des quotidiens sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires