Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Economie, social et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent de larges commentaires notamment aux sources de création des richesses au Maroc, à la gestion communale en matière d'investissement, au dialogue social et à la candidature du Maroc pour abriter l’édition 2026 du Mondial.

+L’Economiste+ aborde la création des richesses au Maroc. Evoquant la dernière étude du HCP sur les sources de création de richesses, qui a relevé un « état de dégradation »de l’emploi entre 2001 et 2015, le journal estime que « même si l’habillage change, le diagnostic confirme la persistance d’handicaps structurels », faisant savoir que « tant que ce moteur restera cassé, les marges seront infirmes pour l’amélioration des niveaux de vie de la population ».

La machine économique est grippée sur deux autres leviers: l’incapacité à négocier l’aubaine démographique, un avantage pour lequel le Maroc ne disposerait plus que d’une courte période de sursis, et la productivité qui a enregistré un ralentissement, phénomène alimenté par le sous-investissement technologique et par un effet de structure de l’économie marocaine, marquée par la prépondérance de secteurs peu productifs, souligne-t-il.

+Al Massae+ revient sur la gestion communale dans le domaine de l’investissement. La publication dénonce le recours par les conseils communaux à un Fonds relevant du ministère de l’Intérieur pour obtenir des emprunts immédiats dans le but de financer la mise à exécution de projets qu’ils avaient signés alors qu’ils ne disposaient pas de financements nécessaires.

Mais, est-ce la meilleure solution ? N’était-ce pas mieux de recycler les excédents budgétaires ou de récupérer le reste à recouvrer, qui a dépassé 17 milliards de dirhams ? se demande-t-il, jugeant que le recours à une solution facile, mais qui est néfaste, « nous pousse à poser des questions sur le sort des anciens prêts distribués avec générosité aux élus » sous le couvert de financer des projets peu bénéfiques, sur fond de mille soupçons ayant porté sur les opérations d’octroi des crédits.


Côté social, +Al Ahdath Al Maghribia+ indique qu’après une bonne période d’accalmie, les syndicats menacent le gouvernement d’une nouvelle escalade à partir de la semaine prochaine.

Selon le quotidien, la Confédération démocratique du travail (CDT) menace à nouveau de recourir à la protestation pour dénoncer le mutisme du gouvernement quant au dialogue social qui tarde à redémarrer sur de bonnes et nouvelles bases. Le quotidien explique que le Bureau exécutif de la centrale syndicale a prévu de débattre, mardi prochain, des formes de protestations à envisager après le blocage du dialogue social par le gouvernement.

Ce mutisme de l’équipe d’El Othmani est considéré comme une preuve du manque de volonté du gouvernement d’institutionnaliser le dialogue, une vieille revendication des partenaires sociaux des gouvernements successifs au Maroc.

La CDT n’est d’ailleurs pas la seule centrale à s’indigner du blocage du dialogue social. L’Union marocaine du travail (UMT) partage la même position. Son secrétaire général a récemment déclaré que « le dialogue social au Maroc est au point mort ».

Le responsable syndical a également expliqué qu’il n’y a eu jusque-là que deux réunions avec le chef du gouvernement: la première était pour une prise de contact, tandis que la seconde a vu les syndicats faire leurs propositions sur la manière de mener ce dialogue à l’avenir.

Au registre sportif, +Al Akhbar+ écrit que le Maroc semble affiner sa stratégie pour faire face à la rude concurrence des autres nations. Pour remporter l’organisation de la grand-messe mondiale du football, le Royaume vend la sécurité, le soutien du continent africain et du monde arabes, les infrastructures et sa position géographique.

À commencer par la sécurité, une denrée devenue fondamentale dans un monde secoué par le terrorisme. À ce niveau le Maroc a fait ses preuves à l’échelle nationale à travers le démantèlement de dizaines de cellules terroristes. Sur le plan international, les grandes puissances, dont la France et les États-Unis, ont témoigné des efforts de coopération des services marocains pour anticiper les actes terroristes. Un point qui aura son pesant en or pendant l’étude du dossier du royaume par la FIFA, explique la publication.

Le Maroc compte également sur le soutien inconditionnel de 53 pays africains sans oublier celui du parton de la CAF, Ahmad Ahmad. Le vote des pays arabes semble acquis également pour le Maroc, ainsi que celui des pays musulmans de l’Asie à l’instar de l’Indonésie, la Malaisie ou le Pakistan. Par ailleurs, certains pays dont les relations ne sont pas au beau fixe avec les États-Unis pourraient accorder leurs voix au Maroc, comme c’est le cas de la Chine ou l’Inde.

Enfin, le sort de la candidature marocaine sera connu le 13 juin prochain, soit la veille du coup d’envoi de la Coupe du monde 2018 qui se jouera en Russie.



Autres titres
Bénin Les quotidiens béninois au cœur du Conseil des ministres 
Cameroun Football et économie en couverture des journaux camerounais 
Burkina-Faso Norbert Zongo et Gilbert Diendéré s’offrent la Une des quotidiens burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Enseignement et sport s’imposent à la Une quotidiens marocains 
Maroc Agriculture, économie et lutte contre terrorisme à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Migration et économie au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires