Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Désenclavement routier au Burkina Faso: la BAD octroie un prêt de 60,13 milliards de francs CFA


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Desenclavement-routier-au-Burkina-Faso:-la-BAD-octroie-un-pret-de-60,13-milliards-de-francs-CFA

Le Ministre de l’Economie, des Finances et du développement, Madame Hadizatou Rosine COULIBALY/SORI et le Responsable Pays de la Banque Africaine de Développement (BAD), Monsieur Pascal YEMBILINE ont procédé, le lundi 18 décembre 2017 au cabinet de Madame le Ministre, à la signature de trois (03) conventions de financement d’un montant de 76,36 millions d’Unités de compte (UC) soit un coût estimatif de 60,13 milliards de francs CFA , pour la mise en œuvre du projet de renforcement de la route communautaire CU2a section de Gounghin-Fada N’Gourma-Piéga-frontière du Niger, d’une distance de 218 km.

La Banque financera le projet à travers un prêt BAD de 35 millions UC (27,56 milliards francs CFA), un prêt FAD de 16 millions UC (12,60 milliards francs CFA) et un don FAD de 25,36 millions UC (19,97 milliards francs CFA).

A travers ce financement, la BAD porte ainsi à 17, le nombre de ses opérations au Burkina Faso, pour un engagement cumulé d’environ 346 milliards de francs CFA. Le groupe de BAD a également joué un important rôle dans la mobilisation d’autres partenaires techniques et financiers en vue de permettre le bouclage du financement dudit projet.

Le projet de bitumage de la route communautaire CU2a section de Gounghin-Fada N’Gourma-Piéga-frontière du Niger est cofinancé, par la BAD, la JICA (Agence de coopération japonaise), la Facilité d’investissement pour l’Afrique (AFIF) de l’Union européenne, l’Union monétaire ouest-africaine (UEMOA) et le Burkina Faso.

Le coût total du projet est estimé à 160 millions d’Unités de comptes (UC), soit environ 126 milliards de francs CFA, financé à hauteur de 47% par le Groupe de la BAD ; 23% par un prêt de la JICA (Agence de coopération japonaise) ; 15% par un don de la Facilité d’investissement pour l’Afrique (AFIF) de l’Union européenne ; 1% sous forme de don de l’UEMOA (l’Union économique et monétaire ouest-africaine) ; et 14% au titre de la contrepartie du Burkina Faso.

Ce projet prévoit également des opérations connexes, notamment des mesures spécifiques en faveur des femmes, des jeunes et du monde rural. Il s’agit, entre autres, de l’équipement de 50 groupements féminins en matériel de production et de transformation en vue de la création des activités génératrices de revenus ; de la réalisation de 36 forages équipés ; de l’aménagement de voiries pavées dans la ville de Fada N’Gourma, etc.

L’objectif sectoriel du projet est de contribuer au renforcement de l’intégration régionale et à la croissance des échanges intra régionaux de la zone UEMOA. De façon spécifique le projet vise à améliorer le niveau de service de la route et les conditions de vie des populations dans la zone d’intervention du projet (ZIP).

Ce projet placé sous la tutelle technique du Ministère des Infrastructures, sera mis en œuvre à travers cinq (05) composantes : composante 1: travaux routiers ; composante 2 : activités connexes ; composante 3 : facilitation des transports ; composante 4 : appui au secteur des transports ; composante 5: gestion du projet.


DCPM/MINEFID



Autres titres
Ghana Le gouvernement prévoit une hausse de 30 à 40% du PIB, à la faveur d’une mise à jour statistique 
Afrique La Tunisie devient officiellement le 20ème membre du COMESA 
Afrique de l'Ouest Le Nigeria lancera sa compagnie aérienne en décembre prochain (Gouvernement) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Société civile et administration publique au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation, 3e édition : « Informer, conseiller et orienter les nouveaux bacheliers » 
Burkina-Faso Adoption de la création de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires