Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Economie, social et migration au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce lundi consacrent de larges commentaires aux performances du secteur de l’automobile, à la lutte contre la violence à l’égard des femmes et à l’opération de régularisation des étrangers en situation irrégulière.

+Le Matin+ relève que le secteur automobile continue de carburer à l’export. Ce qui le consacre de manière franche comme 1er exportateur du pays, loin devant les autres métiers mondiaux du Maroc et même les phosphates et dérivés. Et le meilleur est à venir.

Le Royaume est en train de passer à la vitesse supérieure dans le développement de son industrie automobile, avec le projet du géant chinois de l’automobile électrique, BYD, qui a signé le 8 décembre des conventions avec le Maroc pour son installation dans la région de Tanger avec une promesse de 100.000 voitures électriques par an et le lancement trois jours plus tard, soit lundi dernier, de 26 investissements industriels dans le secteur, d’un montant global de 13,78 milliards de DH.


En effet, les exportations du secteur automobile se sont élevées à 53,677 milliards de DH au terme des onze premiers mois de 2017, en accroissement de 6,9% par rapport à la même période de l’année dernière, selon les résultats préliminaires des échanges extérieurs publiés par l’Office des changes, cité par la publication.

Ce coup d'accélérateur est à attribuer principalement à la construction automobile dont les ventes à l’étranger se sont améliorées de 7,3%, se chiffrant à 29,213 milliards,

+Akhbar Al Yaoum+ fait savoir que le gouvernement s’apprête à inclure la « violence électronique » parmi les actes pénalisés par la nouvelle loi relative à la lutte contre la violence faite aux femmes.

« Il faut faire passer sous le coup de la loi tout ce qui s’écrit sur les réseaux sociaux », déclare la ministre de la Famille, de la Solidarité, de l'Egalité et du Développement social, Bassima Hakkaoui, cité par le journal.

Il est impératif, ajoute-t-elle, de « mettre en place une loi incriminant toutes les violences faites aux femmes sur les réseaux sociaux et fixant des sanctions coercitives pour que chacun assume la responsabilité de ce qu’il écrit et diffuse sur ces réseaux ».

Les déclarations de la ministre interviennent, précise le journal, au lendemain de la publication d’un rapport alarmant sur la violence faite aux femmes dans la société marocaine.

Plus de 50% de ces actes de violence sont d'ailleurs commis par le conjoint, révèle le deuxième rapport annuel de l'observatoire national de la violence à l'égard des femmes au titre de l'année 2016.

Au registre de la migration, +Aujourd’hui le Maroc+ souligne que les autorités marocaines avaient lancé en décembre 2016 une deuxième opération de régularisation des étrangers en situation irrégulière. Cette opération prendra fin le 31 décembre 2017.

Il ressort ainsi des premiers chiffres dévoilés que l’opération a permis de recueillir à fin novembre 25.690 demandes au niveau de 70 préfectures et provinces, dont 58,32% ont été émises par des hommes, 32,95% par des femmes et 8,73% par des mineurs.



Autres titres
Inter Les polluants issus de l’agriculture représentent une menace sérieuse pour l’eau du monde entier (FAO) 
Niger Manifestation contre la loi de finances 2018: les OSC ne décolèrent pas 
Mali Koulouba: Des serviteurs de l’Etat honorés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Economie, société et sport au menu des quotidiens marocains 
Maroc 3,4 millions de touristes enregistrés de janvier à avril 2018, soit une hausse de 12% en glissement annuel 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires