Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali Chérif Ousmane Madani Haidara s’impose à la une des quotidiens


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Une fois n’est pas coutume, le leader de Ançar Dine international, le célèbre prêcheur Chérif Ousmane Madani Haidara, fait parler de lui dans la plupart des journaux maliens de ce mercredi.

Plusieurs confrères s’intéressent au don de 150 hectares du président de République au prêcheur la semaine dernière à l’occasion de l’anniversaire du prophète Mohamed. Ce don du chef de l’Etat a fait polémique et certains Maliens se demandent pourquoi IBK a fait un tel geste en direction d’un homme réputé très riche, pendant que la majorité des Maliens vivent sous le seuil de pauvreté.

« Chérif Ousmane Madani Haidara: les 150 ha offerts par IBK ne suffisent même pas » écrit le quotidien Info-Matin.

« Ma demande d’espace religieux date de plusieurs années. Je l’ai demandé au nom de la Oumma slamique pas pour moi. Donc si on a l’esprit d’un bon Malien, à voir le monde au stade du 26 mars, on doit se soucier de la sécurité des populations. Donc c’est utile pour moi qu’on ait un nouveau local pour la sécurité des pèlerins », déclare le prêcheur.

Le Républicain, un autre quotidien privé, rapporte le regret du leader de Ançar Dine internationale au sujet de la polémique : « Je ne savais pas que cela pouvait poser un problème mais si tel est le cas, je n’ai pas encore pris les documents du terrain…», relève Chérif Ousmane Madani Haidara.

Pourtant il ne renonce pas pour autant aux 150 hectares comme le lui demandent certains de ses disciples. Il explique au Républicain : « Cette idée me dérange. Pas parce que je ne pourrais pas avoir de terrain mais parce que cela donnera une mauvaise idée du pays. Qu’est-ce qu’on dira de mon pays ? Je ne peux pas renoncer à cet honneur pour l’instant. C’est un honneur des autorités de mon pays. Et l’honneur ne se refuse pas. C’est les Maliens qui vont se rassembler là-bas, sinon ni moi ni mes enfants n’y passeront une seule nuit… Et si nous sommes réellement dans un Etat de droit, on doit se soucier de la sécurité de tout ce monde qui fait le déplacement lors du Maouloud ». Il a dit qu’il a eu 36 morts lors du Maouloud 2011.

« Affaire du meurtre de bérets rouges : Amadou Haya Sanogo demande le soutien de Chérif Ousmane Madani Haïdara » écrit le journal L’Indicateur du Renouveau.

« Nous vous remercions pour tout ce que vous faites à l’endroit de nos femmes. Nous vous demandons par la même occasion votre soutien et des prières pour une issue favorable de l’affaire nous concernant » a demandé le général Sanogo, chef de l’ex-junte en prison avec 17 camarades au prêcheur Haidara, d’après le journal.



Autres titres
Inter Les polluants issus de l’agriculture représentent une menace sérieuse pour l’eau du monde entier (FAO) 
Niger Manifestation contre la loi de finances 2018: les OSC ne décolèrent pas 
Mali Koulouba: Des serviteurs de l’Etat honorés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Mali Koulouba: Des serviteurs de l’Etat honorés 
Mali Démarrage des travaux d’aménagement de la voie d’accès à l’aéroport de Gao et la voirie urbaine de Gao 
Mali Ministère du culte: un modèle de l’imprimé-type de mariage adopté 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires