Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter L'automatisation poussera plus de 375 millions de personnes vers de nouveaux emplois d'ici 2030


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
L-automatisation-poussera-plus-de-375-millions-de-personnes-vers-de-nouveaux-emplois-d-ici-2030

Une nouvelle prédiction plus optimiste vient de prendre à contrepied l’idée selon laquelle, l’automatisation entraînera une perte massive d’emplois.

D'ici 2030, plus de 30% des heures travaillées pourraient être automatisées, selon un nouveau rapport du McKinsey Global Institute. Les analystes de l'équipe de recherche du cabinet estiment qu’en fonction de la vitesse à laquelle les nouvelles technologies sont adoptées, entre 400 et 800 millions de personnes pourraient perdre leur emploi actuel.

Mais la bonne nouvelle est que, de ce groupe, plus de 375 millions de personnes, environ 14% de la main-d'œuvre mondiale, pourraient changer complètement de catégorie professionnelle et acquérir de nouvelles compétences pour se défaire du chômage.

Mieux, McKinsey soutient notamment que la demande d’emploi s’ajustera au rythme de l’évolution des intelligences artificielles. La technologie stimulera la croissance de la productivité, ce qui entraînera à son tour une hausse des revenus et de la consommation, en particulier dans les pays en développement. Pendant ce temps, il y aura plus d'emplois dans le secteur de la santé pour répondre aux demandes des sociétés vieillissantes et plus d'investissements dans les infrastructures et l'énergie.

Mais le rapport fait une nuance de taille. D’après l’équipe d’experts, pour l’effectivité de cet ajustement macroéconomique, des défis importants sont à relever. Par exemple, tout le monde devra acquérir de nouvelles compétences. Les gouvernements et les entreprises privées devront également mettre la main à la patte. La pilule pourrait être amère selon l’étude.

« Même s'il y a suffisamment de travail pour assurer le plein emploi d'ici 2030, d'importantes transitions vont se produire. Celles-ci pourraient égaler ou même dépasser l'ampleur des changements historiques dans l'agriculture et l’industrie.», prévient le rapport.

Bien que l’automatisation pourrait rendre obsolètes nombre d’emplois, leur majorité se sera repensée, et plus d'emplois qui n’existent encore aujourd’hui, verront le jour.

800 millions de personnes débauchées par l'automatisation ne signifie pas 800 millions de personnes sans emplois, souligne le cabinet.

Fiacre E. Kakpo



Autres titres
Burkina-Faso Education et infrastructures au menu de la presse en ligne burkinabè 
Maroc Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal La grève des ailleurs de l’AIBD se paie la Une des quotidiens sénégalais 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Inter Jusqu'à 650.000 personnes meurent chaque année de maladies respiratoires liées à la grippe saisonnière, selon l’OMS 
Inter Déchets électroniques : face à une hausse de 8%, l'ONU appelle à un meilleur recyclage 
Inter La moitié de la population de la planète n'a pas accès aux services de santé essentiels (OMS et Banque mondiale) 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires