Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Energie solaire et marche-meeting des enseignants en couverture des journaux burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux burkinabè évoquent, ce jeudi, la marche-meeting des enseignants, organisée la veille, sans oublier l’inauguration de la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli à Ouagadougou.

«Energie solaire au Burkina Faso: Les président Kaboré et Macron inaugurent la centrale de Zagtouli», arbore en manchette le quotidien national Sidwaya.

Selon le journal, au terme de sa visite de 72 heures au Burkina Faso, le président français Emmanuel Macron et son homologue burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré, ont inauguré la centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli, dans la matinée du mercredi 29 novembre 2017.

De son côté, L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, barre à sa Une : «Macron à la centrale solaire: Le soleil s’est effectivement levé à Zagtouli».

«Un champ solaire de 129.000 modules PV, 33,7 MWc, 56 QWh, injectées dans le réseau SONABEL», relate le quotidien livrant ainsi quelques caractéristiques de la Centrale solaire photovoltaïque de Zagtouli.

Pendant ce temps, Le Pays mentionne à sa Une : «31 milliards de F CFA pour 56 QWh par an» là où Aujourd’hui au Faso affiche : «C’est parti pour 33 mégawatts pour le Burkina».

Pour sa part, le journal privé Le Quotidien consacre son éditorial au même sujet et titre : «Construction de centrales solaires : la clef de l’autosuffisance énergétique du Burkina».

Le même confrère évoque le mouvement d’humeur des enseignants, hier mercredi à Ouagadougou, en arborant cette vitrine: « Marche et dépôt de craies et de stylos rouges devant le MENA (Ministère de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Ndlr) : Symbole d’un ras-le-bol».

Le Quotidien reprend également les propos du Secrétaire général de la Confédération générale du travail du Burkina (CGT-B), Bassolma Bazié qui, parlant de la situation des enseignants, déclare : «il faut que les dirigeants se réveillent de leur sommeil amnésique».

Quant à Aujourd’hui au Faso, il croit savoir que le symbole de la craie et de stylos rouges déposés devant le MENA vise à «faire plier le gouvernement».

Le Pays, autre quotidien privé, ne dit pas autre chose lorsqu’il fait remarquer que «le syndicat des enseignants hausse le ton».



Autres titres
Inter Déclaration de l'Initiative des médias d’Afrique sur Jamal Khashoggi 
Mali Bientôt le CICR ouvrira ses portes à Menaka 
Liberia Un député envisage un projet de loi contre la sorcellerie 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Attaque d’une gendarmerie avec dégâts importants 
Burkina-Faso Etablissements publics, coopération et intégration en vedette dans les quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Justice et sécurité au menu des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires