Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Intégration : les opportunités économiques pour la diaspora ivoirienne au centre d’un atelier (DGIE)


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Integration-:-les-opportunites-economiques-pour-la-diaspora-ivoirienne-au-centre-d-un-atelier-(DGIE)

Sous la coupole du Ministère de l’Intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur (MIAIE), la Direction générale des ivoiriens de l’extérieur (DGIE) a initié un projet de constitution d’un répertoire d’opportunités économiques pour la diaspora ivoirienne.

Cette réflexion a suscité l’organisation d’un atelier qui s’est déroulé ce mardi 28 novembre, au Palm Club Hôtel d’Abidjan, sous la présidence du Ministre Ally Coulibaly, représenté par Mme Aminata Ouattara Coulibaly, chef de Cabinet du MIAIE. Plusieurs ministères avec des personnalités et associations de la diaspora, des acteurs publics et privés de l’économie ivoirienne ont pris à cet atelier.
« Cette initiative s’inscrit dans la continuité des actions consultatives menées l’année dernière sur les modalités d’implication de notre diaspora dans la vie économique nationale » a confié Mme le chef de cabinet du MIAIE. Avant d’indiquer qu’au préalable de la facilitation de la création d’entreprises réside la connaissance du potentiel économique à exploiter. Cette information, la diaspora ne l’a pas toujours, telle que le nouveau code des investissements dont le CEPICI (Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire) assure la promotion.

« L’atelier qui nous réunit ici est très important, car il nous offre l’occasion de partager entre acteurs publics et acteurs privés nationaux les informations susceptibles d’être diffusées auprès de nos compatriotes à travers le monde » a déclaré Mme Aminata Ouattara Coulibaly.
Les travaux proprement dits de cet atelier ont démarré par la présentation du dispositif d’appui à la création d’entreprises en Côte d’Ivoire par les ivoiriens de l’extérieur. Cet exposé, fait par M. Issiaka Konaté, Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur (DGIE), a eu pour objectif de proposer un dispositif qui a pour rôle de stimuler le retour d’Ivoiriens de l’extérieur. Et, favoriser le développement du tissu d’entreprises, et notamment de PME de secteurs variés, à travers l’étendue du territoire ivoirien.

Ceci dans un contexte où des obstacles importants se dressent. Entre autres, la difficulté et le risque, pour un expatrié de quitter une situation professionnelle établie ; la difficulté de trouver un emploi dans le cadre d’un retour en Côte d’Ivoire ; la difficulté de créer une entreprise, et plus encore depuis l’étranger ; la difficulté d’étudier son marché en Côte d’Ivoire ; la difficulté d’accès des PME au crédit en Côte d’Ivoire.
Contre le saupoudrage, c’est un appui en profondeur de projets à fort potentiel qui régit l’esprit de ce dispositif qui pourrait être d’accorder des subventions ou des prêts, de montants modestes à un nombre assez élevé de membres de la diaspora ivoirienne, revenant en Côte d’Ivoire, et créant leur propre emploi, ou une TPE. Mais pour répondre aux objectifs, le parti pris est d’accordé un appui financier et non financier à un moins grand nombre de projets, mais présentant un réel potentiel.

Outre l’expose du DGIE, d’autres thématiques ont été développés pour enrichir le menu de cet atelier, à savoir, ‘’les opportunités relatives aux métiers de l’environnement’’, présentée par M. Koffi Jacques, Coordonnateur de programme national de gestion des déchets ; ‘’les opportunités économiques en Côte d’Ivoire’’, présentées par M. Germain Yao, Directeur des Etudes et de l’information économique de la CCI (Chambre de commerce et de l’industrie de Côte d’Ivoire) et par M. N’Cho Yapo Patrice, Responsable de l’environnement des affaires de la CGECI (Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire).

Notons qu’en la matière, le Sénégal qui a une longueur d’avance sur la Côte d’Ivoire, a commencé à traiter la question de dispositif d’appui à la création d’entreprise en faveur de sa diaspora en 1974 pour avoir les fruits en 2008. Quant à la DGIE, c’est en 2013 que cette initiative a été entamée.



Autres titres
Afrique La BAD approuve un financement de plus de 55 milliards FCFA pour soutenir la production du bétail et du poisson au Cameroun 
Afrique Centrale Entre mai 2017 et mai 2018, le Gabon a surclassé le Cameroun sur le marché des titres de la BEAC, en devenant le plus gros emprunteur 
Egypte Un milliard $ de la Banque mondiale pour financer des projets de développement dans le Sinaï 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire UVICOCI: Atelier de validation d’un projet de planification familiale, en partenariat avec la Fondation Bill et Melinda Gates 
Côte D'Ivoire fLa suspension des décisions du Bureau politique du PDCI à la Une des journaux ivoiriens 
Côte D'Ivoire L’Autorité Nationale de la Presse (ANP) consulte le ministère de l’intérieur et de la sécurité pour son expertise dans le domaine numérique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires