Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Congo RDC Le Conseil de sécurité appelle à respecter la date des élections fixée au 23 décembre 2018


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | 1 Commentaires |Imprimer
Le-Conseil-de-securite-appelle-a-respecter-la-date-des-elections-fixee-au-23-decembre-2018

Les membres du Conseil de sécurité de l'ONU ont pris note mardi de la publication par la Commission électorale nationale indépendante de la République démocratique du Congo (RDC) du calendrier électoral pour les élections présidentielle, législatives et provinciales qui se dérouleront le 23 décembre 2018.

Dans une déclaration à la presse, ils ont rappelé que le Conseil de sécurité, avec l'Union africaine, a demandé à plusieurs reprises la publication en temps voulu d'un calendrier électoral crédible et consensuel, conformément à l'Accord politique du 31 décembre 2016.

Maintenant que le 23 décembre 2018 a été fixé comme date des élections, les membres du Conseil de sécurité ont souligné « l'importance cruciale de veiller à ce que les élections ne soient pas reportées une nouvelle fois ».

Le Conseil de sécurité estime qu'un « cycle électoral pacifique et crédible » est crucial pour la paix et une stabilité durables en RDC. Il a appelé les autorités congolaises et toutes les institutions concernées à prendre sans tarder toutes les mesures nécessaires pour que le nouveau calendrier soit scrupuleusement respecté, y compris la publication d'un budget crédible pour les élections.

Les membres du Conseil ont également souligné la nécessité de tout faire pour que les élections prévues soient organisées dans « les conditions requises de transparence, de crédibilité et d'inclusivité, et conduisent à un transfert pacifique du pouvoir ».

Ils ont réaffirmé qu'une mise en œuvre efficace et rapide de l'Accord du 31 décembre 2016 est essentielle pour un processus électoral crédible, la paix et la stabilité de la RDC, ainsi que pour soutenir la légitimité des institutions de transition.

Ils ont rappelé l'importance de prendre des mesures urgentes pour restaurer la confiance entre les acteurs impliqués et désamorcer les tensions politiques. Ils ont noté en particulier la nécessité de progresser immédiatement dans la libération des prisonniers politiques et le respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales.

Les membres du Conseil de sécurité se sont félicités de l'offre faite par l'Union africaine, l'Organisation internationale de la Francophonie, la Communauté de développement de l'Afrique australe et l'Union européenne de mettre en place une équipe coordonnée d'experts pour la préparation des élections, notamment pour assurer la participation pleine et égale des femmes.

Le Conseil de sécurité a réitéré son appel à tous les Congolais pour qu'ils œuvrent à la préservation des acquis encore fragiles sur la voie de la paix et de la stabilité. Il a aussi appelé tous les partis politiques, leurs partisans et les autres acteurs politiques à rester calmes et à s'abstenir de toute forme de violence.



Autres titres
Côte D'Ivoire Politique d’emplois du maire de Cocody/Noël Delphine, 6ème adjointe, annonce de bonnes nouvelles: « Nous allons distribuer 75 millions, le lundi prochain » Voici les critères et les cibles 
Zimbabwe Un premier fermier blanc reprend possession de ses terres 
Burkina-Faso Message à la nation de Son Excellence Monsieur Roch Marc Christian Kaboré, Président du Faso, Président du conseil des Ministres, à l’occasion de la célébration de la fête nationale du 11 Décembre 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle

 1   Clement Gavi | Jeudi, 30 Novembre 2017
  'Le Conseil de sécurité appelle à respecter la date des élections fixée au 23 décembre 2018'

Lorsque le Conseil de Sécurité est présidé par une tyrannie d'Afrique comme le Togo, une dictature vieille de plus de cinquante ans, ce Conseil perd en autorité morale. Car, si le régime dictatorial du Togo a su par la violence, les assassinats, les privations se maintenir depuis 1967, et qu'il a malgré tout pu présider le Conseil de Sécurité, il inspire, en quelques manières, les problèmes liés au élections ailleurs en Afrique. Le Conseil a alors manqué de pédagogie en se faisant plateforme d'exhibition de ce qui est mauvais en Afrique.
RECHERCHE
Congo RDC Vignette automobile: interdiction de circulation à tous engins non en règle dès mardi 
Congo RDC 15 Casques bleus tués dans une attaque en RDC: le chef de l'ONU condamne un « crime de guerre » 
Congo RDC Des millions de personnes dans le Kasaï menacées par la faim, selon l'ONU 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires