Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Mali La démission du ministre de la justice décortiquée par les journaux


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux maliens de ce mercredi décortiquent principalement la démission lundi soir du ministre de la Justice, maitre Mamadou Ismael Konaté.

« Suite à l’annulation du jugement de Ras Bath : Le ministre de la justice Mamadou Ismaël Konaté a rendu sa démission », titre le quotidien le Républicain.

Ce que semble dire, mais dans des termes différents, le quotidien l’Indépendant qui écrit : « Non-lieu prononcé par la Cour d’appel de Bamako dans le procès pour incitation à la désobéissance des troupes : l’affaire Ras Bath fait chuter le ministre de la Justice ».

Le même journal rapporte cette phrase de la lettre du ministre démissionnaire : « l’ambiance délétère du moment nous conduit à courber l’échine devant les anomalies, à fermer les yeux devant les violations de peur des affres des troubles et des violences de rue. »

L’éditorial de l’Indicateur du renouveau est axé sur la démission et s’intitule : « Au suivant !’’ Et le confrère d’expliquer : « Après la démission, il y a 48 heures, du Garde des Sceaux, ministre de la Justice, un autre ministre est dans le pétrin. On peut dire que le gouvernement traverse en ce moment une passe difficile. »

Plus loin le journal dresse le portrait-robot du ministre en question : « Il s’agit du ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, plus que jamais décriée pour avoir laissé des femmes de Kidal s’afficher avec des drapeaux dits de l’Azawad lors d’une cérémonie officielle tenue à Bamako. »

Après la démission de Mamadou Ismael Konaté « Hamidou Younoussa Maiga, nommé à la tête du ministère de la Justice entend relever le défi de la réforme », écrit l’Indépendant.

Le quotidien public l’Essor dresse le portrait du nouveau ministre. Il a gravi tous les échelons de la justice malienne, indique le confrère avant de se focaliser sur un pan de sa carrière à l’étranger : « En dehors du Mali, Hamidou Younoussa Maiga a travaillé de juillet 1997 à décembre 2012 au Team Leader Investigation au Tribunal pénal international pour le Rwanda TPIR, au bureau du procureur à Kigali au Rwanda. »

Le quotidien public l’Essor ajoute : « le seul fait d’être choisi comme ministre est une fierté. Mais une fierté qui doit être méritée », dixit le nouveau ministre de la Justice Hamdou Younoussa Maiga.



Autres titres
Sénégal Mouvement de débrayage à l'aéroport international Blaise Diagne 
Côte D'Ivoire 3ième Edition de la Journée Promotionnelle du Genre ( JPG 2017) : l’employabilité des filles dans les filières industrielles au coeur des débats 
Côte D'Ivoire Violences basées sur le genre: plus de 300 cas de violences conjugales à Abobo (WANEP-CI) 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Mali Sécurité et la justice au menu des journaux 
Mali Incendie du marché rose: le cœur de Bamako en cendres 
Mali Communiqué du Conseil des Ministres du mercredi 13 décembre 2017 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires