Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Les quotidiens burkinabè à fond sur la visite de Macron à Ouagadougou


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè de ce lundi commentent largement la visite officielle du président français Emmanuel Macron prévue à partir de ce soir.

«Visite du président français Emmanuel Macron au Burkina: Avis divergents de citoyens burkinabè», affiche le journal privé Le Quotidien qui a recueilli des points de vue de certains Burkinabè.

Dans la même veine, Aujourd’hui au Faso consacre son éditorial au sujet, faisant remarquer que la visite de Macron à Ouagadougou va se dérouler «sur fond de querelles picrocholines».

Le commentateur nuance un peu plus loin lorsqu’il écrit qu’«au demeurant, ils sont nombreux, y compris dans le milieu intellectuel comme en témoignent les différents tribunes dans les journaux et sur les réseaux (sociaux) à saluer cette visite qui doit fixer un nouveau paradigme entre la France et son ex-glacis».

De son côté, le quotidien national Sidwaya reprend en manchette les propos du ministre en charge des Affaires étrangères Alpha Barry qui a déclaré au cours d’une conférence de presse animée vendredi dernier, que cette visite est «une marque d’attention pour notre pays».

Dans sa rubrique ‘’Commentons l’évènement’’ L’Observateur Paalga, le plus ancien des quotidiens privés du Burkina Faso, parle d’«entre agitation inutile et frilosité contreproductive».

Le Quotidien dans son éditorial il fait remarquer que pour cette visite du président Emmanuel Macron, prévu du 27 au 29 novembre, «les intérêts de la France (sont) avant tout».

Quant au journal Le Pays il se demande si «Le jeune Macron fera rêver la jeunesse africaine ?»

«Pour un évènement historique, c’en est un, car cela fait 31 ans qu’un chef d’Etat français n’a pas foulé le sol de Ouagadougou, dans le cadre d’une visite officielle», reconnait Le Pays.

Et le journal de rappeler que la dernière visite officielle d’un président français au Burkina Faso remonte au 17 novembre 1986.



Autres titres
Congo RDC 400.000 enfants risquent de mourir de malnutrition au Kasaï ravagé par les violences (UNICEF) 
Sénégal Dakar abritera un atelier de formation sur l’occupation des terres 
Burkina-Faso 19e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert ZONGO: Message du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso 19e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert ZONGO: Message du ministre de la Communication et des relations avec le Parlement, Porte-parole du gouvernement 
Burkina-Faso Justice, fête nationale et éducation à la une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Plainte contre Simon Compaoré et incendie de la mairie de Saponé commentés par la presse burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires