Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal La politique fait les choux gras des quotidiens sénégalais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L’actualité politique dominée par la lutte des députés non inscrits pour la libération de Khalifa Sall, en prison dans l’affaire de la gestion de sa caisse d’avance, se paie la Une des quotidiens sénégalais parus vendredi.

«Combat des députés pour la libération de Khalifa Sall : L’opposition exporte la lutte», renseigne Le Quotidien.

Nos confrères informent que ces députés ont décidé, jeudi à Dakar, d’internationaliser la lutte pour la libération du maire de Dakar, et dénoncé les failles notées dans la mise en place de la Commission ad hoc chargée de lever son immunité parlementaire.

Traitant de cette affaire Khalifa Sall, EnQuête écrit que «l’opposition internationalise le combat».

«Levée de son immunité parlementaire-Khalifa Sall dépouillé samedi», titre Walfadjri. Dans ce journal, on apprend qu’Aymérou Gningue, président du groupe parlementaire de la majorité, Benno Bokk Yakaar, saute la commission ad hoc.

Mais, ajoute le journal, les députés de l’opposition promettent le feu à l’hémicycle.

De son côté, L’Observateur souligne que «le dossier de Khalifa Sarr sera examiné demain en plénière» et que «l’opposition s’est braquée».

Dans son dossier du jour, EnQuête revient sur le soutien des khalifes aux présidents en exercice et constate «une i longue tradition».

«Du soutien de Serigne Fallou à Senghor à celui de Mbaye Sy Mansour à Macky Sall. Les rêves de Serigne Modou Kara en 2000 et de Cheikh Béthio en 2012», rappelle le journal.

L’Observateur reste à «Touba (qui) perd son vice-khalife» et dissèque ses derniers instants et les secrets de sa courte maladie.

«Touba en deuil-Le vice-khalife des mourides Serigne Bassirou Bara Mbacké tire sa révérence», écrit L’As.

Pendant ce temps, Vox Populi parle de cette horreur au quartier Camara de Sicap Mbao où «l’imam a été égorgé par son fils alcoolique».

Nos confrères informent que Serigne Mbaye Sy Diop était imam ratib de la grande mosquée de Darou Salam.

«Parricide à Darou Salam-Mansour le fou égorge son père», titre Sud Quotidien, soulignant que le mis en cause avait l’habitude de poignarder ses camarades d’école.

Selon le délégué de quartier, «l’imam avait vu venir sa mort».



Autres titres
Côte D'Ivoire Atelier de réflexion sur le renforcement de la sécurité pendant les campagnes de commercialisation du café et du cacao 
Nigéria Le Lac Tchad, refuge de 3 487 Nigérians 
Côte D'Ivoire Fonction Publique : 743 agents décorés dans l’Ordre du Mérite 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Le président de la BAD et Macky Sall réceptionnent le train express régional de Dakar 
Sénégal L’élection présidentielle 2019 sous le regard de 1000 observateurs de l’Eglise catholique 
Sénégal Or/Sénégal : Teranga Gold enregistre une production record pour la 3e année consécutive 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires