Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Dialogue politique, arrestation de Gadio et refus de Khalifa Sall de déférer à l’audition se partagent la Une


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais offrent un menu alimenté par la relance, hier, du dialogue politique, l’arrestation de cheikh Tidiane Gadio aux Etats-Unis, et le refus du maire de Dakar, Khalifa Sall, de déférer à l’audition de la commission ad hoc chargée de lever son immunité parlementaire.

«Aly Ngouille Ndiaye détonne», titre EnQuête, décrivant que parfois très conciliant, parfois ferme, le ministre de l’Intérieur a réussi une véritable opération de charme lors de la relance du dialogue politique.

Selon le journal, conscient du fiasco des Législatives, il veut fermer «la page des suspicions et malentendus». Ce faisant, nos confrères soulignent qu’il a renié son prédécesseur, Abdoulaye Daouda Diallo, su la question des pôles.

«Dialogue politique : Le vrai but de Macky !», s’exclame La Tribune, alors que L’As indique qu’ «Aly Ngouille Ndiaye dialogue sans l’opposition» dite significative.

S’il en est ainsi, c’est parce que, selon Sud Quotidien, il y a un «mauvais départ !».

«Aly Ngouille Ndiaye drague Wattu et Mankoo. Les acteurs étalent leurs inquiétudes», note le journal.

A propos de l’arrestation de Gadio, Macky Sall demande de «lui donner toute l’assistance nécessaire».

«Devant le juge aujourd’hui, Gadio sur les pas de Dominique Strauss Kahn», note le journal.

De son côté, Walfadjri parle de «plusieurs zones d’ombre» sur l’arrestation de l’ancien ministre des Affaires étrangères, mais souligne qu’il pourrait être libéré lundi.

«Gadio, une liberté à 600 millions. Le juge fixe la caution à 500 millions f cfa. Environ 125 millions f cfa à payer cash. Son avocat annonce sa libération lundi», détaille L’Observateur.

Vox Populi informe que convoqué devant la commission ad hoc aujourd’hui à 17h pour la levée de son immunité parlementaire, «Khalifa pose ses règles et met son véto en attendant la réaction de ses vis-à-vis».

Pour Le Quotidien, «Khalifa refuse de déférer» à la convocation de la commission ad hoc.

«Pourquoi Khalifa Sall refuse de comparaître», explique Le Témoin qui se focalise sur la lettre de ses avocats.



Autres titres
Tchad Les premiers réfugiés soudanais rentrent au Darfour (HCR) 
Burkina-Faso Ouagadougou: une bousculade après une prédication fait des morts 
Burkina-Faso Les audiences de Kaboré aux partis politiques au menu de la presse en ligne burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Les quotidiens sénégalais annoncent une plainte d’Idrissa Seck contre le parrainage 
Sénégal Hadj 2018: le pèlerinage en terre sainte coûtera 2.600.000 francs cfa 
Sénégal L’adoption du parrainage s’impose aux quotidiens sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires