Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique « La révolution du dépistage du VIH doit être un élément prioritaire de notre agenda»


Santé

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
-La-revolution-du-depistage-du-VIH-doit-etre-un-element-prioritaire-de-notre-agenda

Objet: «Stratégies différenciées de dépistage du VIH en Afrique de l’Ouest et du Centre »: Atelier régional organisé conjointement par ONUSIDA, OMS, FONDS MONDIAL, UNICEF, 21-23novembre 2017, à l'hôtel NgorDiarama à Dakar, Sénégal.

Le dépistage du VIH constitue la pierre angulaire pour l’atteinte de l’objectif de fin de l’épidémie en 2030 car il permet l’accès à une prévention de qualité et à des soins, traitement et soutien pour les personnes vivant avec le VIH .
« La révolution du dépistage du VIH doit être un élément prioritaire de notre agenda».
En utilisant le terme de révolution en avril 2017, Michel Sidibé, Directeur exécutif de l’ONUSIDA a souligné l’urgence, l’étendue et l’importance des changements à apporter dans le dépistage du VIH.

Dans la région Afrique de l’ouest et du centre, seul 42% des personnes infectées par le VIH ont fait un test et en connaissent le résultat. Le dépistage est pourtant aujourd’hui une arme maîtresse pour mettre fin à l’épidémie de VIH en 2030 comme la communauté internationale s’y est engagée. En effet, pour les personnes infectées par le VIH, se faire dépister pour connaitre son statut permet d’accéder au traitement pour, à terme, avoir une charge virale indétectable cassant ainsi la chaine de transmission du virus. C’est là une traduction de l’objectif « 90-90-90 d’ici 2020».

Passer de 42% des personnes infectées par le VIH et connaissant leur statut sérologique à 90% en 2020 nécessite une « révolution » dans notre région. La révolution, c’est promouvoir des approches et stratégies innovantes et adaptées aux personnes et aux épidémies locales. La révolution c’est mettre à disposition les autotests de dépistage, promouvoir le dépistage par des agents communautaires, mieux cibler et soutenir le dépistage des enfants, etc. Ce sont là quelques-unes des thématiques de ce premier atelier régional sur les « Stratégies différenciées de dépistage en Afrique de l’ouest et du centre ».
Cet atelier représente une activité essentielle dans la mise en œuvre du Plan de rattrapage VIH pour l’Afrique de l’ouest et du centre. Ce plan vise à tripler le rythme des inclusions sous ARV d’ici à la fin 2018. Ce Plan de rattrapage, coordonné par l’ONUSIDA,a été avalisé par les chefs d’états africains lors du 29ème sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba le 4 juin dernier, sous la présidence de son Excellence M Alpha Condé, Président de la République de Guinée.

Seront réuni à Dakar pendant trois jours, les représentants des Ministères de la santé, des organisations de la société civile et des partenaires techniques et financiers de 14 pays de la région. L’atelier s’inscrit dans la dynamique de renforcement des pays pour mettre en œuvre des stratégies différentiées de dépistage et permettre la connaissance du statut sérologique chez 90% des personnes vivant avec le VIH en AOC, d’ici à 2020.
Toute amélioration des performances du dépistage entraînera de meilleurs résultats pour le traitement par ARV et la suppression virale, clé de voute de la fin de l’épidémie.



Autres titres
Inter Jusqu'à 650.000 personnes meurent chaque année de maladies respiratoires liées à la grippe saisonnière, selon l’OMS 
Inter La moitié de la population de la planète n'a pas accès aux services de santé essentiels (OMS et Banque mondiale) 
Inter L'Assemblée générale proclame le 12 décembre Journée de la couverture sanitaire universelle 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Afrique Le Nigeria va restaurer 4 millions d’hectares de terres forestières dégradées 
Afrique Toujours pas d'accès aux réseaux sociaux dans les parties anglophones du Cameroun, malgré le retour de l'internet 
Afrique Le HCR cherche des places d'accueil pour 1.300 réfugiés vulnérables en Libye 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires