Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Lutte contre l’impunité: le MBDHP dans les rues le 4 novembre


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Lutte-contre-l-impunite:-le-MBDHP-dans-les-rues-le-4-novembre

En vue de réclamer justice pour tous les martyrs de l’insurrection populaire et de la résistance à la tentative de putsch de septembre 2015, le Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP) appelle à une marche-meeting le samedi 4 novembre.

Il est prévu une marche-meeting le 4 novembre pour réclamer que justice soit faite aux victimes suite aux évènements du renversement du pouvoir de l’ancien président Blaise Compaoré. Ainsi, le Mouvement burkinabè des droits de l’Homme et des peuples (MBDHP) appelle à une mobilisation. A travers cette manifestation qui aura lieu dès 8 heures (local et GMT) à la place de la Nation à Ouagadougou, il compte faire entendre son point de vue sur le processus judiciaire dudit évènement.

Selon le président dudit mouvement, Chrysogone Zougmoré, "pour notre Mouvement, seule une telle mobilisation permettra de traduire devant la justice et de faire sanctionner tous les commanditaires et auteurs de crimes de sang et de crimes économiques qui ont tant endeuillé notre peuple".
Cette mobilisation se veut celle de la lutte contre l’impunité. "Comme à l’habitude, les autorités judiciaires de notre pays attendent les veilles de commémoration pour annoncer à grands renfort de publicité que la justice suit son cours, que des personnes ont été auditionnées et/ou inculpées, etc.", dénonce-t-on au MBDHP.

Rappelons que les procédures judiciaires ouvertes à l’encontre des dignitaires civils et militaires du régime déchu de Blaise Compaoré, pour "assassinat, tentative d’assassinat, complicité d’assassinat", lors des évènements de l’insurrection populaire de fin octobre 2014, n’ont pas encore livrées leurs verdicts.
Trois ans après, le mouvement citoyen exige "la justice pour tous les martyrs de l’insurrection populaire et de la résistance à la tentative de putsch de septembre 2015", "l’instruction sérieuse et le jugement de tous les dossiers de crimes impunis" et "l’ouverture de procédures judiciaires sur tous les cas de crimes économiques, l’identification et la saisie des biens et des fonds détournés et des mesures pour le rapatriement des fonds expatriés".

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Inter Les polluants issus de l’agriculture représentent une menace sérieuse pour l’eau du monde entier (FAO) 
Niger Manifestation contre la loi de finances 2018: les OSC ne décolèrent pas 
Mali Koulouba: Des serviteurs de l’Etat honorés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Lutte contre les produits prohibés: le CPD-Loumana met fin au parcours d’un trafiquant 
Burkina-Faso Agriculture et personnes handicapées au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Le Burkina Faso, refuge de près de 25.000 réfugiés 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires