Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Gestion des produits chimiques et des déchets dangereux: des experts et Ministres de la CEDEAO planchent à Abidjan pour l’adoption de documents stratégiques


Environement

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Gestion-des-produits-chimiques-et-des-dechets-dangereux:-des-experts-et-Ministres-de-la-CEDEAO-planchent-a-Abidjan-pour-l-adoption-de-documents-strategiques

La réunion des experts de la CEDEAO pour la validation des stratégies régionales et du plan de gestion intégrée des produits chimiques et des déchets dangereux ouverte depuis le 30 Octobre 2017 à Abidjan a gagné ce jeudi 2 novembre en notoriété et en efficacité, avec l’entrée en scène des Ministres en charge de l’Environnement de l’espace sous régional. Le travail en amont des experts devait être adopté au cours de cette réunion de haut niveau de la Commission de la CEDEAO.

Ouvrant les travaux aux côtés de ses homologues de Sierra Léone et du Niger, Madame Anne Désirée Ouloto, Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) et présidente de la Réunion ministérielle n’a pas manqué de démontrer les conséquences de la mauvaise utilisation des produits chimiques sur la santé et l’environnement. ‘’Ces effets sont notamment les malformations congénitales dues à leur effets de perturbateurs endocriniens, les maladies de la peau, les cancers qui peuvent conduire à des invalidités et à des décès’’, a fait remarquer le MINSEDD non sans mentionner l’insuffisance d’une réglementation en matière de gestion des produits chimiques et des déchets dangereux.

Elle a relevé l’engagement de l’Etat ivoirien qui, dans ce sens, a ratifié nombre de conventions internationales notamment la Convention de Minamata sur le mercure ainsi que celles de Bâle, Rotterdam et de Stockholm, et a autorisé la mise en place de Programmes de gestion des produits chimiques et déchets, en vue de prévoir et réduire les risques liés à ces produits et leurs déchets, combattre leur trafic illicite et améliorer leur gestion au quotidien sur le territoire national.

Pour Anne Désirée Ouloto, la rencontre ministérielle de haut niveau à Abidjan permettra de définir un certain nombre d’axes stratégiques de gestion des produits chimiques et des déchets dangereux en vue de réduire l’impact de la pollution due à ceux-ci sur la santé et l’environnement. ‘’La réunion contribuera certainement à la mise en place d’une réglementation régionale extractive et incitative pour une implication du secteur privé en vue de nous permettre de mieux gérer l’impact de ces produits et leurs déchets’’, a déclaré Anne Ouloto pleine d’espoir en l’avenir. E

Répondant au souhait de M. Tchambakou Ayassor, Commissaire de la CEDEAO en charge des questions environnementales qui plaidait pour la tenue d’un Forum de partage d’expériences et des bonnes pratiques en 2018 en vue de consolider est acquis, le Ministre Ouloto a déclaré la candidature de la Côte d’Ivoire pour abriter de telles assises.

Bien avant le Ministre, plusieurs personnalités se sont succédé au pupitre soit pour situer l’enjeu de la réunion ministérielle de haut niveau soit pour faire l’inventaire des sessions tenues jusque-là.

Selon le Chef Afrique de l’Ouest et du Centre de ONU Environnement Mme Angèle Luh, ‘’la qualité de l’air constitue le plus grand risque environnemental pour la santé à travers le monde, causant environ 6,5 millions de décès prématurés par an’’. Mme Luh a indiqué que ONU Environnement lance sous peu une campagne « vers une planète sans pollution » qui vise à encourager une synergie d’actions.

M. Anthony, Directeur en charge des changements climatiques à la Banque Africaine de Développement (BAD) représentant le Président Akinwumi Adesina a recommandé que les décisions qui sortiront du conclave d’Abidjan puissent être portées à la BAD, qui jouera toute sa partition dans leur mise en œuvre.

L'AUTEUR
Ministère


Autres titres
Afrique de l'Ouest Vague de chaleur: des mesures pour la surmonter 
Burkina-Faso 18ème Conférence des chefs d’État et de gouvernement du CILSS: les grands chantiers du nouveau Président en exercice 
Burkina-Faso Journée mondiale des zones humides 2018: déclaration du ministre en charge de l’environnement 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire Les sénatoriales et le procès de Gbagbo occupent la Une des journaux ivoiriens 
Côte D'Ivoire Emploi et Insertion des Jeunes : le programme d’Aide à l’Embauche absorbe plus de 100 jeunes 
Côte D'Ivoire Les sujets politiques dominent la Une des journaux ivoiriens 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires