Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso L’arrestation de François Compaoré, sujet phare dans les journaux burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L’arrestation à Paris, la veille, de François Compaoré, petit de l’ex-président du Faso, Blaise Compaoré, constitue, ce lundi, le sujet phare à la Une des quotidiens burkinabè.

«Affaire Norbert Zongo : François Compaoré arrêté à Paris», arbore en manchette le quotidien privé Aujourd’hui au Faso qui souligne dans son éditorial que l’intéressé est ainsi «rattrapé par les fantômes de Sapouy (localité où le journaliste Norbert Zongo et ses trois compagnons ont été assassinés ; Ndlr)».

Dans la même dynamique L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens burkinabè affiche : « Interpellation de François Compaoré à Paris : le fantôme de Norbert au trousse du +petit président+».

Selon ce journal, «dans une interview accordée à Jeune Afrique, la toute première depuis qu’il a dû s’exiler suite à la chute de Blaise Compaoré, le frère cadet de l’ex-chef de l’Etat burkinabè avait affirmé que contrairement à ce que la justice laisse entendre, aucun mandat d’arrêt international ne lui avait été délivré dans le cadre de l’instruction du dossier Norbert Zongo, assassiné le 13 décembre 1998».

Et le confrère de rappeler que le journaliste a été assassiné alors qu’il enquêtait sur la mort suspecte de David Ouédraogo, chauffeur de François Compaoré.

«Un dossier qui avait, on se rappelle, été l’objet d’un enterrement de première classe avant d’être ressuscité après l’effondrement de la maison Compaoré», écrit L’Observateur Paalga.

De son côté, le quotidien national Sidwaya consacre son éditorial à ce sujet, à travers le titre exclamatif: «Quelle surprise !». Et le journal de relater que François Compaoré a été interpellé à l’aéroport Paris Charles-de-Gaulle, alors qu’il était en provenance d’Abidjan.

«Maintenant que la police française a fait son travail, il revient à la justice de la même France de donner un avis par rapport à une éventuelle extradition de François Compaoré dans son pays natal», commente Sidwaya.

En attendant, l’éditorialiste de Aujourd’hui au Faso fait remarquer que les contempteurs du régime déchu de Blaise Compaoré parlent déjà, avec cette arrestation, d’un gros cadeau de 3e anniversaire pour les insurgés d’octobre 2014.



Autres titres
Maroc Religion: Invocation de Allah ce vendredi en vue de la tombée de pluies 
Sénégal L’engagement de Tivaouane pour la réélection de Macky Sall en exergue 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Fichier des formations et partis: en somme, tous ne sont pas en règle 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Mouvement d’humeur et Robert Mugabe à la Une des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires