Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Médias et société civile au menu de la presse burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les médias burkinabè, notamment ceux en ligne, commentent ce samedi l’actualité nationale marquée par la célébration de la journée nationale de liberté de presse et les actions d’Organisations de la société (OSC).

Le journal en ligne Lefaso.net, dans sa rubrique ‘’Flash info’’ évoque le meeting du Cadre d’expression démocratique (CED) qui était prévue ce samedi matin à Ouagadougou.

Selon le confrère, le meneur de la manifestation, Pascal Zaïda, et quelques-uns de ses militants ont été embarqués par la police. Le geste des policiers a été salué par des commerçants et usagers de la route, d’après Lefaso.net.

Parlant de ce meeting, le journal Le Quotidien affiche en manchette: «Maintien du meeting de veille citoyenne: Zaïda persiste et signe», relatant que le coordonnateur du CED, Pascal Zaïda, était face à la presse dans la soirée du vendredi 20 octobre 2017.

Ce quotidien, le seul qui parait le samedi au Burkina Faso, fait remarquer que l’objectif de la conférence de presse était d’annoncer le meeting, «non plus à la Place de la Nation, ni chez le Mogho Naaba Baongo, mais au rond-point des Nations unies, aujourd’hui samedi».

Le site d’information de Fasozine.com renseigne que la famille de la presse nationale burkinabè commémore chaque 20 octobre la journée nationale de la liberté de la presse.

Et d’ajouter que cette année, pour la 19è édition, le Centre national de presse Norbert Zongo (CNP/NZ) a invité les acteurs des médias à une réflexion sur les «Réseaux sociaux et les juridictions burkinabè».

Lefaso.net abonde dans le même sens en titrant : «Journée nationale de liberté de presse : La question des médias et réseaux sociaux s’invite au débat».

Pour sa part, Burkina24.com rapporte les propos de M. Zaïda qui a déclaré : «Le slogan du meeting est qu’on ne casse pas, on ne brûle pas, on n’insulte pas. Toute personne qui aurait été prise en train de casser un feu ou insulter, cette personne doit être extraite du mouvement afin de laisser les vrais citoyens de continuer».




Autres titres
Maroc Religion: Invocation de Allah ce vendredi en vue de la tombée de pluies 
Sénégal L’engagement de Tivaouane pour la réélection de Macky Sall en exergue 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Fichier des formations et partis: en somme, tous ne sont pas en règle 
Burkina-Faso Grève, société et campagne agricole au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Mouvement d’humeur et Robert Mugabe à la Une des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires