Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Economie, politique et sport à la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets notamment les investissements internationaux au Maroc, la réorganisation du ministère des finances, le débrayage des pilotes de la RAM et le CHAN-2018.

+Aujourd’hui le Maroc+ rapporte que la position extérieure globale, en ce qui concerne les investissements internationaux, ressort débitrice de 710,7 milliards de dirhams (1 dollar = 9,3 DH) à fin juin.

Revenant sur la note publiée par l’Office des changes, le journal explique que cette situation est due à la baisse de l’encours des avoirs financiers, qui ont chuté de 4,4% au premier semestre, enregistrant une perte en valeur de l’ordre de 16,5 milliards de dirhams.

Si les engagements financiers sont stables, de leur côté, tout en restant plus importants que les avoirs financiers, ils ont ainsi évolué de 0,4%, soit un additionnel de 3,7 milliards de dirhams, fait remarquer le quotidien.

+L’Economiste+ fait savoir que le ministère marocain des Finances vient de mettre en place une feuille de route 2017-2021, avant même les résultats de l'étude sur l'optimisation de son organisation.

Cette feuille de route, qui sera présentée dans les prochaines semaines, vise le « renforcement de la cohérence du cadre de gouvernance, la synergie et la complémentarité des actions des différentes structures du ministère ».

Elle s'appuie, ajoute le journal, sur quatre axes principaux: « la garantie de finances publiques saines, l'amélioration du service public, la création de synergies entre directions, ainsi que l'accélération de la transformation digitale ». Sur ce dernier point, deux directions sont bien avancées dans le domaine. Il s’agit de la Douane avec le système Bad et de la Direction générale des Impôts avec la déclaration et le paiement en ligne des taxes.

+Al Massae+ croit savoir que les vols vers et à partir des aéroports du Maroc risquent d’être sérieusement perturbés le 20 du mois courant. Les contrôleurs aériens ont, en effet, choisi cette date pour protester contre certaines décisions de l’ONDA.

C’est un climat de tension qui règne à l’Office national des aéroports (ONDA), en raison du mouvement de protestation que comptent mener les contrôleurs aériens le 20 octobre, nous apprend la publication.

En effet, rapporte le quotidien, les contrôleurs aériens ont décidé d’organiser des sit-in dans l’ensemble des aéroports du Royaume pour protester contre la grille de revalorisation des salaires et des indemnités, élaborée de manière unilatérale par l’administration de l’ONDA. Le journal ajoute que les protestataires menacent de passer à la vitesse supérieure et d'observer une grève qui paralysera le trafic aérien, si leurs revendications restent sans écho.

Dans la chose partisane, +Assabah+ titre « Baraka reconnaît la fragilité de la situation », ajoutant que Nizar Baraka, grand favori au poste de secrétaire général du parti de l'Istiqlal a fait part, dans une publication sur sa page Facebook, de sa « vive déception » et de son espoir de voir le parti de l’Istiqlal transcender les obstacles. Il a, ainsi, souhaité voir se réaliser « le changement, à travers la mobilisation des efforts ».

Nizar Baraka, l'homme du dialogue, n'a pas caché sa frustration suite à la « guerre des assiettes » qui a terni le 17ème congrès du parti. Ce dernier s'est achevé dimanche en queue de poisson, lorsque des partisans de Hamid Chabat ont exigé la révision d'une partie de la liste des 1.250 membres du Conseil national qui devaient élire, ce jour-là, le nouveau secrétaire général, rappelle le quotidien.

Au registre sportif, +Al Ahdath Al Maghribia+ indique que le Comité d’urgence de la CAF désignera, lundi 9 octobre au Caire, le pays organisateur du prochain Championnat Africain des Joueurs Locaux (CHAN), prévu entre janvier et février 2018. Maroc, Ethiopie et Guinée équatoriale sont en lice pour remplacer le Kenya, dessaisi pour n’avoir pas respecté le cahier des charges de la CAF.

Selon la publication, qui cite une source de la CAF, cette réunion du Caire intervient en respect des délais fixés par les statuts de la CAF en cas d’urgence, à savoir 15 jours seulement entre le retrait de l’organisation à un pays et la désignation de son remplaçant.

C’est ainsi que depuis la mise à l’écart, le 23 septembre dernier, du Kenya qui devait organiser cette compétition, sept jours francs ont été accordés aux pays désireux de présenter leur dossier candidature à partir du 25 septembre et sept autres à la CAF pour les étudier.



Autres titres
Sénégal Les faits de société en exergue dans les quotidiens sénégalais 
Burkina-Faso Sécurité, politique et développement, en exergue dans les quotidiens burkinabè 
Mali La politique, la sécurité et le sport décryptés par les journaux maliens 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Maroc L'actualité politique à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Politique et économie au menu des quotidiens marocains 
Maroc Divers sujets à la Une des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires