Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Déclaration de la renaissance étudiante et scolaire sur la situation scolaire en Côte d’Ivoire


Société

- | | Commenter |Imprimer
Declaration-de-la-renaissance-etudiante-et-scolaire-sur-la-situation-scolaire-en-Cote-d-Ivoire

La rentrée scolaire 2017-2018 est marquée depuis quelques jours par des turbulences consécutives à des mouvements de protestations initiés par la FESCI.

Ces manifestations d’une violence inouïe, qui ont occasionnées de nombreux blessés et de nombreux dégâts matériels, ont perturbé la rentrée scolaire dans certains établissements primaires et secondaires.

La Renaissance Etudiante et Scolaire de Côte d’Ivoire (la RETS), faitière regroupant 07 organisations scolaires et universitaire voudrait solennellement marquer sa solidarité aux blessés et leur souhaiter un prompt rétablissement.

Selon les responsables de la FESCI, ces manifestations visent à protester principalement contre les coûts élevés des frais d’inscription supplémentaires dans certains établissements.

La RETS constate que ce climat, loin d’être propice aux études, est de nature à traumatiser les élèves et étudiants ainsi que les populations.

Le comportement de la FESCI suscite certaines interrogations qui mériteraient d’être signifiées.

• Pourquoi, alors que les COGES ont été mis en place depuis 1995, c’est maintenant que la FESCI dénonce ces activités et sa légitimité ?

• Pourquoi, alors qu’elle dénonce la légitimité des COGES, la FESCI
a elle-même fait parti du bureau du COGES en tant que membre statutaire de 2000 à 2010 ?
• Pourquoi c’est seulement après le refus catégorique de céder à leur racket et chantage que la FESCI déclenche ces manifestations ?

• Pendant combien de temps ce mouvement estudiantin va-t-il abuser des parents d’élèves et des ivoiriens ?

Pour la RETS, l’avènement des COGES a permis d’améliorer de façon significative la qualité et les conditions d’études des élèves depuis sa mise en place en 1995. Les exemples pour l’illustrer sont légions :

• L’entretien du patrimoine de l’établissement
• L’appui aux activités pédagogiques
• L’appui aux activités socio-éducatives
• La réhabilitation et l’équipement en matériels didactiques de certains établissements.

La RETS voudrait solennellement féliciter la politique gouvernementale en matière d’éducation et marquer son soutien à Madame le Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle, Mme KANDIA Camara.

La Renaissance Etudiante et Scolaire de Côte d’Ivoire se félicite des engagements de Madame le Ministre, grâce à qui l’école ivoirienne est en train de retrouver ses lettres de noblesses, à éclaircir et à régler au plus vite la question de paiement de «frais d’inscription physique» complémentaires.

La RETS condamne fermement les méthodes mafieuses et la violence orchestrées par la FESCI avec son corollaire de destruction de biens publics.

La RETS s’engage à rencontrer incessamment tous les acteurs du système éducatif pour faire des propositions concrètes afin de régler de façon définitive cette question et garantir ainsi un climat favorable à la préservation des acquis de notre école.

Aux parents d’élèves, la RETS appelle au calme, à la vigilance et au discernement afin de garantir un climat propice aux discutions.

Fait à Abidjan, le 27 Septembre 2017.

Pour la RETS
LE PRESIDENT
KOUASSI IBRAHIM



Autres titres
Bénin La 6ème Quinzaine nationale de l’emploi lancée 
Inter L'ONU lance une campagne d'un an pour marquer les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme 
Inter UNICEF: Mieux protéger les enfants dans un monde numérique tout en améliorant l'accès à Internet des plus défavorisés 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire Autonomisation de la Femme: la Ministre Mariatou Koné annonce 3 importants projets au profit des femmes de Gbéléban 
Côte D'Ivoire La danse Zaouli inscrite au patrimoine de l’UNESCO 
Côte D'Ivoire Départ volontaire: 3 officiers, 634 sous-officiers et 354 militaires quittent l’armée nationale 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires