Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Arriérés de salaire: les enseignants en sit-in devant le ministère de l’éducation


Education

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Arrieres-de-salaire:-les-enseignants-en-sit-in-devant-le-ministere-de-l-education

Des enseignants ont observé un sit-in devant les locaux du ministère en charge de l’éducation. En toile de fonds de cette revendication, le paiement de 8 mois d’arriérés de salaires.

Alors que la rentrée scolaire 2017-2018 est fixée au 2 octobre prochain, des enseignants attendent d’entrer dans leurs droits en ce qui concerne l’année académique passée. Au total 1 876 enseignants réclament 8 mois de salaires chacun. Pour crier leur ras-le-bol, ils étaient en sit-in devant leur ministère de tutelle. Selon les protestataires, «il serait illusoire de rejoindre son poste sans aucun salaire perçu depuis 8 mois».
Recrutés en 2016 sur mesure nouvelle ces enseignants n’ont pas perçus leurs salaires depuis janvier 2017.

Outre la réclamation des arriérés de salaires, une autre frange du corps enseignant burkinabè exige l’obtention de leur mandatement effectif et intégral avant la rentrée scolaire. Lors d’une conférence de presse ce même lundi 25 septembre, le comité de suivi du mandatement des sortants de l’ENS-UK et de l’IDS était en conférence de presse. «Ce matin, nous sommes là pour dire à nos premières autorités que nous attendons d’être mandatés avant d’aller sur le terrain. Nous travaillons depuis mars et nous espérions être mandatés durant ces vacances. Mais voilà que la rentrée est là et il n’y a toujours rien. Nous voulons bien aller travailler, mais comment se nourrir, comment se déplacer jusqu’au poste et comment se documenter pour assurer l’éducation de qualité voulue par l’administration?» a indiqué le porte-parole.

Pour les manifestants, la rentrée prochaine est donc conditionnée par le paiement de la totalité des arriérés de salaires et le mandatement des enseignants.

L'AUTEUR
Alice L.


Autres titres
Burkina-Faso Baccalauréat 2018: les candidats du Soum vont composer en septembre 
Burkina-Faso Ministère de l’enseignement supérieur: Rapport des sorties de suivi-contrôle des institutions privées d’enseignement supérieur (IPES) 
Tchad Coopération: hausse des bourses d’études marocaines aux étudiants tchadiens 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Nécrologie et justice se partagent la Une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Tabaski 2018: les musulmanes en fête le 21 aout 
Burkina-Faso Production et ventes en hausse à Yaramoko au deuxième trimestre 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires